ENTRÉE EN MATIÈRE – L’ENVELOPPE : ÉPIDERMES EN ORDRE

ENTRÉE EN MATIÈRE

L’ENVELOPPE : ÉPIDERMES EN ORDRE

L’isolation par l’extérieur plébiscitée par les dernières réglementations thermiques a largement influencé les modes constructifs et a fait émerger un nouveau paradigme de l’enveloppe. La peau s’épaissit et revêt en surface des écailles, minérales, métalliques ou organiques, qui s’affranchissent de l’ordre architectonique des façades.

CAREA
Minéral composite

La gamme CAREA Rainuré s’ajoute aux multiples solutions de dalles de parement en mortier développées depuis 40 ans par le fabricant français CAREA. Équipées cette fois de rainures sur deux rives latérales, elles s’insèrent dans un réseau de lisses en aluminium. L’ensemble des produits CAREA est composé à 90 % de charge minérale ; leur surface est revêtue d’un gelcoat coloré d’oxydes minéraux. Les fixations invisibles s’adaptent à de nombreux supports (maçonnerie, bois, métal), couvertes par huit Avis Techniques du CSTB. Elles supportent des plaques de 14 mm à 16 mm d’épaisseur nominale (de « faiblement structuré » à « fortement structuré ») dont les masses surfaciques, véritable atout comparé à la pierre naturelle, représentent respectivement 36 kg/m² et 39 kg/m². Le matériau se décline en 11 finitions (granité, lisse mat ou brillant, clin bois, etc.), et le choix de couleurs s’étend à 90 nuances. Le format atteint 3 000 x 900 mm au maximum.

L’effet pierre de taille en trompe-l’œil à l’occasion du chantier de ravalement des 28 000 m² de façade de l’Opéra Bastille. La mise en œuvre du parement (lisse mat), en solution bardage avec ossature aluminium (BAO), a été réalisée à joints filants, verticaux et horizontaux, et s’accompagne de l’interposition d’une isolation thermique et phonique de laine de verre. Le chantier a duré deux ans. Cette performance confirme le potentiel du minéral composite au service de la valorisation du patrimoine.


FISCHER
Fixation invisible

Le spécialiste allemand de l’ancrage mécanique met à disposition des architectes, des concepteurs et des professionnels de la pose une solution discrète de support de parement pour les façades ventilées. Grâce au forage tronconique effectué à l’arrière du panneau, l’utilisation de l’ensemble de la gamme FISCHER A|C|T garantit une dissimulation totale des fixations de bardage. En plus d’avantages techniques et économiques relatifs au montage, le système offre une grande liberté de formes architecturales. Si FISCHER A|C|T est évalué pour les pierres naturelles par un Avis Technique délivré par le CSTB, il est compatible avec un grand nombre de matériaux, dont l’épaisseur peut varier de 20 mm à 70 mm et dont le format peut atteindre jusqu’à 3 m2, en portrait, en paysage ou en angle. Une adaptabilité dont témoigne l’enveloppe du Fonds régional d’art contemporain (Frac) de Marseille, confié à l’architecte japonais Kengo Kuma. Suspendu par une ossature en acier galvanisé montée en applique sur des parois en béton, le rideau flottant est composé de 1 700 panneaux de verre émaillé soutenus par des chevilles invisibles à expansion FZP-G-Z et un système d’injection FIS V, des ancrages non traversants réservés au verre de sécurité trempé et au verre de sécurité feuilleté.

FISCHER A|C|T ne se limite pas à la prescription de produits, mais propose un vaste choix de machines industrielles pour le perçage des pierres naturelles et apporte une assistance complète, de la phase d’études jusqu’à l’exécution, comprenant la formation des ingénieurs, le dimensionnement, et la pose des panneaux sur chantier.


PORCELANOSA
Céramique thermoformée

visuel à la une

Grâce à des propriétés exclusives déjà éprouvées en aménagement intérieur (absence de pores, surfaces antibactériennes, autonettoyage, entretien minimal, dureté, durabilité, comportement au feu et au rayonnement UV, etc.), le matériau Solid Surface KRION® de PORCELANOSA se présente comme un revêtement idéal pour l’application en façades. Semblable à la pierre naturelle et d’une blancheur intense, il est constitué de deux tiers de minéraux (trihydrate d’alumine) et d’un faible pourcentage de résines acryliques extrêmement résistantes. Dans sa version Lux, le minéral compact est commercialisé sous forme de plaques qu’il est possible de travailler comme le bois. Il supporte ainsi la découpe, le collage, l’usinage, l’injection et le thermoformage permettant d’obtenir des pièces cintrées. Le système de façade ventilée FV KRION® est assemblé sur une structure en aluminium composée de profilés BUTECH®, et les plaques reçoivent des fixations mécaniques en acier inoxydable adaptées au support (K-FIX ou K-BOLT) et chimique, afin que soit assurée une sécurité maximale.


SOPREMA
Motif organique

À Nancy, le Bâtiment de Biologie médicale et de Biopathologie du Centre hospitalier régional universitaire fait peau neuve. Cette nouvelle enveloppe est inspirée du diagramme de Voronoï, un pavage qui évoque aussi bien l’agencement des cellules que la carapace des tortues, en référence à l’activité du Bâtiment, c’est-à-dire l’analyse d’échantillons au niveau cellulaire. Le dessin réalisé avec un logiciel paramétrique (Grasshopper, un plug-in du modeleur 3D Rhinoceros) a été corrigé manuellement afin que les angles soient homogénéisés et la perforation facilitée. En tout, 35 types de cassettes en aluminium thermolaqué ont été mis en œuvre par l’agence nancéienne de SOPREMA Entreprises. Après réception des supports en béton, une ossature primaire en acier galvanisé est fixée, accompagnée d’un isolant minéral de 160 mm, lui-même protégé d’un pare-pluie. L’ossature secondaire, laquée en noir pour disparaître entièrement derrière les cassettes ouvragées, a été réglée au millimètre près à l’aide d’un laser. Le résultat obtenu, sans désaffleurement ni discontinuité des dessins organiques, respecte un calepinage de haute précision.


BUZON
Supports multiples

En 1992, Claude Buzon créait le premier plot réglable en polypropylène pour la réalisation des terrasses surélevées. Près de 30 ans ont passé, et la gamme étendue des solutions Buzon® garantit une pose aisée, stable et durable des dalles en béton, pierre naturelle, céramique, lames et carreaux de bois ou composite. Le plot réglable DPH est l’aîné de la famille. Avec une hauteur ajustable de 17 mm à 1 070 mm, une forte constitution et une structure renforcée, il est recommandé pour la mise en œuvre de couvertures lourdes telles que les dalles en béton de grand format. Avec des ailettes entièrement indépendantes les unes des autres, fixes ou pivotantes, le plot réglable BC (de 28 mm à 1 130 mm) offre une grande liberté d’usage. Enfin, le dernier né, le plot PB (de 18 mm à 955 mm), grâce à la surface agrandie de sa tête, est spécialement adapté à la pose de dalles en céramique de forte épaisseur. Buzon continue d’innover à travers les accessoires proposés dans chacune des gammes et fabrique désormais des plots pour terrasse 100 % recyclables.


WIENERBERGER
Irrégularité naturelle

Disposées en un quinconce irrégulier sur la façade principale de cet immeuble de bureaux, les briques brunes très allongées forment un moucharabieh aléatoire qui filtre la lumière devant les châssis ouvrants. Une seconde couche placée en retrait apporte une rugosité supplémentaire, et souligne l’appareillage du système Terca Joints Vifs® développé par Wienerberger. Le procédé, qui s’apparente à celui d’un mur double traditionnel, constitue en réalité un mur double non porteur avec des joints d’épaisseur réduite (de 3 mm à 7 mm), parfaitement affranchi des descentes de charges. L’effet de matière est garanti par une utilisation rigoureuse des consignes du fabricant. Ce dernier conseille entre autres de déposer le Mortier pour Joints Vifs® en deux boudins, de sorte qu’après la pose de la brique supérieure celui-ci se trouve de 5 mm à 10 mm en retrait du parement extérieur. Enfin, Wienerberger recommande de choisir une couleur de mortier-colle se rapprochant de la couleur de la brique.

Texte : Pauline Malras

Retrouvez l’entrée en matière au sien du daté Mai-Juin d’Archistorm