PARIS DESIGN WEEK 2018

L’AUTRE VERSANT DE MAISON & OBJET

 

Paris Design Week, la petite sœur de MAISON&OBJET se veut festive, généreuse et grand public. En pendant du salon professionnel de Villepinte, la 8ème édition jalonne Paris dans ses quartiers les plus créatifs, de Saint-Germain-des-Prés au Marais en passant par Barbès et le marché Paul Bert. Quant à la pépinière Le Off, elle a élu domicile du 6 au 15 septembre 2018 à Ground Control Paris, rue du Charolais, un ancien site de tri postal en attente de reconversion. Avec l’équipe de La Lune rousse qui réunit des acteurs restaurateurs engagés (sélection des produits et traçabilité), Paris Design Week se reconnait dans les valeurs de partage, de curiosité et de convivialité. Y seront présentés une quarantaine de jeunes designers français et internationaux dont le projet lauréat (lampe « BRUME» ) du Rado Star Prize prix du jury par Jean-Baptiste Durand formé auprès de Mathieu Lehanneur. Au thème de l’année sur le « Design inspiré par la nature », il a répondu par un vase éclairé. Au fond, un système de nébuliseur (qui utilise la même technologie que les diffuseurs d’huiles essentielles) transforme l’eau à l’état de brume.

 

Le Off Liga Studio Pierre Alexandre et Matthieu Liga

Le développement durable s’exprime à travers l’objet mais aussi à travers les gestes et les comportements. Aussi le Syctom, Agence métropolitaine des déchets ménagers, organise-t-il du 12 au 16 septembre, un programme d’expositions, d’animations et de workshops autour de la prévention et de la gestion des déchets.

Conformément au thème de l’année Virtuous, Ground Control est aussi une plateforme d’échanges sur les enjeux d’un design plus vertueux et des méthodologies plus innovantes. Durant toute la semaine les acteurs du design sont mobilisés. Des Talks permettent à des intervenants de renom de confronter leurs points de vue sur des sujets aussi variés que « Dessiner l’espace public » (avec Patrick Jouin), « Projeter une thérapie urbaine » (avec le collectif Encore Heureux) ou « Appliquer une méthodologie innovante » avec Matali Crasset. Cette année, la designer apporte sa signature et sa notoriété à l’entreprise avec la lampe suspendue ou à poser « Hutte ». Sa partie en verre soufflé reprend la forme primitive du foyer avec en son centre le feu ou la lumière, essentiels à la vie.

Motoko Ishii, Parcours Japonisme

Paris Design Week s’inscrit également dans les Temps forts parisiens et la saison Japonismes 2018. Les créations de José Lévy – qui chapeaute par ailleurs l’exposition des étudiants de 4ème année de l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs ainsi qu’une installation de la marque horlogère Rado – restituent son temps de résidence à Kyoto à la villa Kujoyama. Véritable fusion des écritures, Caroline Besse compose sur papier Washi, 26 peintures mêlant graduations d’encre et tonalités de minéraux broyés. Point d’orgue du parcours, la mise en lumière dans un symbolisme solaire de la Tour Eiffel par Motoko Ishii et Akari-Lisa Ishii.

Autant d’efforts soutenus et conjugués qui permettent à Paris Design Week de rester dans la compétition créative autour du design contemporain.

Texte : Alexia Vincent
Visuel à la une : Atelier Meriguet Carrere