MÉDIATHÈQUE PIERRE-BOTTERO, PÉLISSANNE PAR DOMINIQUE COULON & ASSOCIÉS

RÉALISATION

MÉDIATHÈQUE PIERRE-BOTTERO, PÉLISSANNE PAR DOMINIQUE COULON & ASSOCIÉS

Il n’y a pas de petit projet, disent souvent les architectes. Démonstration signée Dominique Coulon & Associés, à Pélissanne, dans les Bouches-du-Rhône.

Espace de lecture des adultes (R+1)

« Certains me disent que je gagnerais bien plus d’argent à travailler sur de plus grands projets. Mais j’ai perdu tous les concours au-delà de 15 millions d’euros de travaux ! » s’amuse Dominique Coulon, avant de relativiser : « Je n’ai aucun regret, car il est beaucoup plus difficile de réussir les bâtiments de grande taille. J’aime les programmes de petite et de moyenne importance. Ce sont surtout la dimension publique des programmes et des espaces, le travail sur l’équilibre, le rapport des volumes qui m’intéressent. » Rien d’étonnant dans ces conditions à ce que, de Mons-en-Barœul à Porto-Vecchio, l’architecte strasbourgeois parcoure la France entière pour réaliser théâtres, conservatoires de musique, bibliothèques, groupes scolaires et centres sportifs. Objectif : exporter ses savoir-faire là où se situent les besoins qui s’accordent à ses appétences, y compris dans les localités reculées, et dessiner des édifices publics à la fois lénitifs et éclatants.

À Pélissanne, commune endormie de 10 000 âmes, à l’est de Salon-de-Provence, c’est un tout petit projet de moins de 1 000 m2 (3,3 M€ HT) que Dominique Coulon a pris le risque de construire. Un exemple probablement à la limite du montant de travaux en deçà duquel une agence d’architecture de la dimension de la sienne (une vingtaine de collaborateurs) peut difficilement consentir à s’investir. L’intérêt du sujet — une reconversion-extension dans un site historique — n’en est pas moins véritable. Ceinturée par une nappe de 4 km2 d’habitations pavillonnaires, Pélissanne se structure autour de son ancienne cité fortifiée de quelques hectares, dont le beffroi et la fontaine du XVIIIe siècle constituent les principaux attraits touristiques. Quelques demeures sont également vantées pour leur valeur patrimoniale. Parmi elles, celle du Clos Chauffier, agrémentée de 4 000 m2 de jardin, a été rachetée par la municipalité à dessein de fabriquer une nouvelle centralité urbaine, de faire en sorte que la bâtisse de 1642 et son extension contemporaine accueillent une médiathèque, que son jardin d’arbres centenaires devienne parc public. (…)

Espace de lecture des enfants (RDC)

Fiche technique :

Maître d’ouvrage : Commune de Pélissanne
Maître d’œuvre mandataire : Dominique Coulon & Associés
Bureaux d’études : Batiserf (structure), Gilbert Jost (électricité, fluides), E3 Économie (économiste)
Gros œuvre : Cosepi France
Surface de plancher : 982 m2
Coût des travaux : 3,33 M€ HT
Livraison : décembre 2018

Texte : Tristan Cuisinier
Visuel à la une : Les couleurs des volets, de la marquise et de la baie cintrée — qui forme une shadow-box avec les plans en retrait du plancher et du faux plafond — renvoient à celles du jardin
Photos : Eugeni Pons

Retrouvez l’intégralité de l’article au sein du daté Juillet-Aout d’Archistorm