LA VILLE INSTAGRAMABLE

PORTFOLIO

FLORENT AUCLAIR, ARCHITECTE

ANTOINE BUTON, ARCHITECTE

@flrntclr

@eniotnanotub

 

1080 x 1080 pixels : c’est le format de base d’une photo publiée sur Instagram, le réseau social de partage de photos et vidéos fondé en 2010. Dix ans plus tard, l’application revendique plus d’un milliard d’utilisateurs qui postent chaque jour près de 95 millions de photos. Une des conséquences de ce déferlement d’images, c’est l’émergence d’un nouveau modèle économique basé sur l’influence et l’attention : en 2019, sur les réseaux sociaux, l’attention pour capter un auditeur (ou le perdre) est de 3 secondes.

 

Instagram est ainsi le lieu de l’immédiateté, via le fil d’actualité lorsqu’une image en chasse une autre. Ou celui de la permanence, via la galerie personnelle. Cette galerie permet, sur trois colonnes, de fixer des images à l’infini. Une mise en scène où l’architecture a pris place: comptes officiels d’agences, revues, ou profils consacrés à la discipline, tous diffusent à leurs abonnés des images d’édifices, de détails ou d’aménagements intérieurs. Même les influenceurs, ces professionnels d’Instagram, mettent en scène l’architecture, entre selfie et placement de produits. Élargissant ainsi considérablement son audience, l’architecture devient sujet, texture, motif. (…)

 

@flrntclr @eniotnanotub

 

Découvrez le portfolio complet “la ville instagramable” dans le numéro 98 du magazine Archistorm, daté septembre-octobre 2019  !