IMMOBILIER I RÉCONCILIER L’INDUSTRIE ET L’ÉCOLOGIE VIA L’ARCHITECTURE : SPIRIT, UN ACTEUR ENGAGÉ

IMMOBILIER

RÉCONCILIER L’INDUSTRIE ET L’ÉCOLOGIE VIA L’ARCHITECTURE :
SPIRIT, UN ACTEUR ENGAGÉ

Quatre métiers constituent l’activité du groupe indépendant et familial SPIRIT sur le marché de l’immobilier : la promotion résidentielle, l’immobilier d’entreprise, la gestion d’actifs et l’immobilier géré. Présent en France, de même qu’aux États-Unis et en Espagne, SPIRIT s’attache à développer une vision holistique et agile.

Au travers de son activité en immobilier tertiaire, SPIRIT œuvre, en outre, à la valorisation d’entrées de ville et de zones industrielles, en développant un concept innovant de parcs d’activité, tout en apportant des réponses aux PME-PMI, actives dans tous les métiers, même les plus singuliers : médecine de pointe, groupe de médias, constructeur automobile, supermarché bio, brasseur, métiers d’art sont des exemples parmi tant d’autres.

Ainsi, SPIRIT s’impose comme un acteur majeur, conscient des axes d’amélioration incontournables à apporter au développement urbain.

SPIRIT HUB BIO C’ BON, Athis-Mons (91).
Groupe ADP, ORY.architecture

Pour parvenir à cette expertise, SPIRIT s’est allié les compétences d’architectes talentueux, parmi lesquels Brenac & Gonzalez & Associés, Richez Associés, Pablo Katz, ORY.architecture, ou encore Anne Carcelen, pour ne citer qu’eux.

« Repenser les entrées de villes, encore si catastrophiques en termes d’image et de fonctionnalité, fait partie des grands enjeux d’aujourd’hui et de demain, souligne Félix Bertojo, coprésident du groupe SPIRIT. Pour nous, une zone d’activité doit être un lieu de promenade, même le week-end. Elle doit intégrer des cheminements, des activités sportives. Il n’y a pas lieu d’opposer écologie, qualité de vie et économie. Avec nos partenaires architectes, nous réfléchissons aux solutions à apporter. Nous avons déjà livré d’importantes opérations, dans le respect des contraintes budgétaires fortes sur ce type de programme. »
En effet, sans verser dans des choix luxueux, afin de tenir les budgets, SPIRIT n’a pas hésité, par exemple, à détourner un panneau à vocation frigorifique pour l’utiliser en façade, à mettre l’accent sur les entrées de bâtiment, à faire disparaître visuellement les zones de chargement. L’idée étant de faire beaucoup avec peu.

Pablo Katz, membre de l’Académie d’architecture, architecte conseil de l’État en Haute-Garonne, qui a conçu pour SPIRIT 14 000 m2 de parc d’activité à Bailly-Romainvilliers, livrés en 2017, relève : « Il faut être réaliste, il n’est pas possible d’occulter les contraintes économiques. En revanche, il est possible de monter en qualité. SPIRIT en a pris conscience et se démarque sur ce type de programme avec exigence. Qualifier ces parcs représente un véritable atout, non seulement en termes d’image, mais aussi en termes d’urbanité, de pérennité. Éviter les gesticulations, offrir de la sobriété qui résiste au temps est essentiel. Je pense beaucoup à l’usage. À Bailly-Romainvilliers, je voulais que les casquettes soient très légères, mais ce qui les rend utiles, c’est leur fonction d’abri. La finesse du traitement, le choix des couleurs, des matières — avec, ici, le bois — apportent de la délicatesse à ces programmes fonctionnels. »

SPIRIT BUSINESS CLUSTER VAL D’EUROPE, Bailly-Romainvilliers (77). EPAFrance,
EuroDisney, architectes Pablo Katz et ORY.architecture

La délicatesse, une valeur que l’on retrouve sur le déploiement de façade du bâtiment d’activité de Collégien par Brenac & Gonzalez & Associés. Autant d’exemples à suivre et à développer afin de requalifier ces vastes zones sur notre territoire !

Texte Charlotte Depondt
Visuel à la une SPIRIT FLEX INDUSTRY, parc Spirit de Lamirault à Collégien (77). EPAMarne, architectes : Brenac & Gonzalez et Associés, Valéry Totescot

Retrouvez l’article Immobilier : Réconcilier l’industrie et l’écologie via l’architecture : Spirit, un acteur engagé dans Archistorm daté novembre – décembre 2021