PORTFOLIO – CECI N’EST PAS UNE VILLE – JULES TOULET

PORTFOLIO

CECI N’EST PAS UNE VILLE – JULES TOULET

 

Bruxelles n’est pas une ville facile à appréhender. En partant de sa célèbre Grand Place et dans un rayon de moins de dix kilomètres, contradictions et violences architecturales se dévoilent aux plus curieux.

Explosée en 19 communes, la capitale belge n’a jamais connu de plan d’urbanisme global.

À l’image de sa population bigarrée, le bâti bruxellois ne revendique aucune cohérence particulière. Ici un immeuble Art nouveau ne souffrira pas du vis-à-vis d’un bâtiment néoclassique ou bien de la promiscuité avec une tour de bureaux brutaliste.

La cité confond ainsi un peu plus le voyageur dans le surréalisme d’une ville accueillante et singulière. Véritable carrefour européen, Bruxelles est une ville qui hésite, qui se cherche mais qui n’impose pas son identité. C’est une ville que chacun s’approprie et apprivoise.

À travers cette série, j’ai voulu montrer une partie de la diversité de ces projets architecturaux. Notamment le gigantisme du Palais de justice, le futurisme de la station de métro Pannenhuis, et plus récemment le très cohérent Centre administratif flamand.

Bureaux AXA, architectes Pierre Dufau & René Stapels, 1967-1968, Watermael Boisfort (Bruxelles).
CBR, ancien siège des cimentiers belges, architecte Constantin Brodzki, début des années 1970, Watermael-Boisfort (Bruxelles).
Proximus Netcenter, architecte inconnu, date inconnue, Evere (Bruxelles).

Visuel à la une : Villa Empain, architecte Michel Polak, 1931-1934, Bruxelles.

Retrouvez l’intégralité du oprtfolio dans Archistorm daté Mai Juin 2020