FOCUS I CENTRE AQUATIQUE, DAX, AP-MA ARCHITECTURE

FOCUS

CENTRE AQUATIQUE, DAX
AP-MA ARCHITECTURE

En s’inspirant des caractéristiques du site et de ses atouts, AP-MA Architecture a imaginé un projet singulier et ancré dans le terroir du Grand Dax, de façon à ce qu’il apparaisse comme unique et comparable à aucun autre. L’atelier a tenté de comprendre le sens du terroir lié à l’eau et d’en traduire les richesses dans une architecture originale, ondulante, lisible et élégante. Sans accepter de compromis au regard des contraintes techniques et fonctionnelles d’un centre aquatique, celui-ci offre une image simple et intégrée, à la fois modeste et forte, illustration d’un équipement public dédié à tous.

L’entrée, inscrite en biais dans l’angle fort avec des éléments paysagers qui se développent tout autour, crée naturellement un écrin végétal, véritable abri pour les espaces au sud, accueillant les bassins et les solariums. Le parvis crée, entre continuité et biais, un effet de placette, évoquant celles très minérales de la ville de Dax, conçue comme une respiration, devenant aspiration à entrer dans le centre aquatique.

Les espaces au sud accueillent les bassins et les solariums 

La volumétrie du centre aquatique est marquée par la matérialisation d’un parallélépipède bien identifié et de proportions harmonieuses. Il est délicatement posé sur une nappe horizontale regroupant les auvents et les locaux annexes placés au nord. Un large vitrage indique l’accueil, posé sur le parvis. À droite, les vestiaires d’été rythment la façade en alternance de pleins et de vides vitrés offrant une vue cadrée sur les espaces de baignade extérieurs et le splashpad, suscitant l’envie de s’y rendre. À gauche, le rythme des vitrages reprend les mêmes formats dans un jeu de miroirs bienvenu.

Les brise-soleil des façades verticales du hall de baignade induisent une sorte de lamellisation du volume que l’on retrouve en sous-face des auvents, créant ainsi une unité graphique singulière et forte. Les lamelles du grand volume ont des profondeurs variables afin de créer un mouvement ondulant de cette peau qui l’habille, évoquant ainsi l’élément liquide. Les façades semblent frissonner, parcourues par une onde aquatique, illustration d’un rapport nouveau entre les forces ancestrales minérales du terroir et l’architecture. En contrepoint, la sous-face des auvents développe des épaisseurs également variables dont les courbes en négatif résonnent avec les excroissances en positif des lamelles verticales au-dessus. Les volumes et la finesse de leurs habillages exigent une couleur unie, blanche, afin de faire ressortir toutes les nuances et les vibrations que ces éléments dessineront avec le jeu des saisons et les ombres.

Les brise-soleil des façades verticales du hall de baignade induisent une sorte de lamellisation du volume

L’organisation fonctionnelle du projet répond à l’objectif d’offrir un maximum de souplesse fonctionnelle dans son exploitation. L’accueil s’ouvre largement sur le hall de baignade et notamment sur le bassin ludique au premier plan, le plus attractif. Les accès aux trois zones de vestiaires sont clairement identifiés et contrôlables. Le sas d’accès aux vestiaires collectifs permet un accès indépendant tout en faisant partie du hall d’accueil. Les vestiaires individuels et les vestiaires groupes peuvent être totalement séparés, mais également totalement mutualisables selon les besoins. À l’image du hall des bassins, d’un seul volume mais divisible en deux zones chacune raccordée à ses propres vestiaires. L’accès à la pataugeoire est rapide et sécurisé afin que les enfants ne courent pas le risque de tomber dans un bassin profond. Le sas d’accès au bassin extérieur est bien conçu, de manière à assurer une mise à l’eau confortable, au chaud, et une mise à l’eau PMR. Le bassin nordique est parfaitement protégé des vents par le bâtiment, les auvents et une haie arborifère sur son côté ouest. Le public non baigneur n’est pas oublié, et profite d’un bel espace d’attente mais également d’une coursive dominant le hall des bassins.

Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage : Communauté d’Agglomération Grand Dax
Maîtrise d’œuvre : Architecte mandataire, économie, acoustique, paysage/VRD, signalétique : AP-MA Architecture ; architecte d’opération : Atelier d’architecture Claret Lebecq
BET : fluides, SSI, HQE : SOJA Ingénierie ; structure, OPC : VERDI INGENIERIE
Surface : 6 700 m²
Livraison : 2021

Photos Géraldine Bruneel
Visuel à la une Un large vitrage indique l’accueil, posé sur le parvis. À droite, les vestiaires d’été rythment la façade en alternance de pleins et de vides vitrés