Entrée en matière : Grande Surfaces, la matière au défi de l’innovation

Par Maxime Gasnier

Architectures audacieuses, prouesses esthétiques ou encore technologies novatrices : par leur monumentalité, les façades intérieures et extérieures font appel à des productions toujours plus exigeantes. Les matériaux traditionnels – verre, ciment, bois, pierre… – se renouvellent dès lors vers une conception contemporaine, dressant leur identité du plan horizontal à l’enveloppe verticale.

AGC Glass

Verre en façade

Lacobel T Deep black (bardage) & Stopray 60 T (baies et fenêtres) © AGC Glass / D.R.

Au cœur de son innovation, le fabricant européen AGC Glass développe des verres haute performance destinés à l’habillage de façades de bâtiments audacieux. Acteur majeur sur le marché mondial de l’industrie verrière, il s’inscrit au sein d’une quête permanente d’innovation afin de concevoir et développer des solutions techniques toujours plus performantes et esthétiques. Pour exemple, la gamme Stopray Smart s’illustre par une conception en plusieurs couches magnétron ; composés d’une strate à base d’argent, les produits garantissent isolation thermique et contrôle solaire. Une technologie qui, utilisée de nature trempée ou traditionnelle, ne requiert aucun émargeage de la couche, simplifiant ainsi substantiellement la transformation, tout en assurant une esthétique inédite en façade structurale. En termes de teintes, les verres Stopray Smart d’AGC – à utiliser en double vitrage, feuilletés ou non – se déclinent autour de la neutralité : nulle ou légèrement bleutée de l’extérieur, c’est la transparence qui règne en maître sur toutes ses applications. Depuis 2011, AGC se distingue aussi par le succès de ses verres laqués trempables, Lacobel T.

KEBONY

Bois sculptural

Écologique et durable, le bois Kebony® Character s’applique au bardage avec exemplarité en matière d’esthétique et de performance. Élaboré à partir de pin sylvestre certifié FSC®, celui-ci est traité avec un additif liquide issu de composants végétaux qui permettent de modifier en profondeur les cellules du bois pour acquérir une longue durée de vie en extérieur, une meilleure dureté ainsi qu’une stabilité dimensionnelle efficiente (inférieure à 6 % contrairement aux 8 % d’un bois classique). Doté d’un profil rectangulaire lisse, Kebony® fonde également sa matérialité sur une profonde couleur brun foncé qui développe naturellement une patine gris argenté en fonction de son exposition aux UV et à la pluie. Pouvant se combiner avec des revêtements en aluminium, vernis ou plastifiés, sans risque de décoloration, cette solution s’adapte à de nombreuses typologies d’architecture, grâce à des poses à recouvrement vertical ou horizontalement par embrèvement simple.

Kebony Scots Pine Helgeland Kraft, Leirvik © Kebony® / D.R.
Lapitec® / Gascogne Bois

LAPITEC

Pierre urbaine

Tel un hommage à Brooklyn, Londres, Rome et Casablanca, la dernière innovation de Lapitec® intitulée Urban met en lumière une collection de tranches en pierre sintérisée à pleine masse, réservée aux architectes. Disponible en trois épaisseurs (12, 20 et 30 mm), ce matériau inédit s’appose aussi bien sur façades extérieures qu’en tant que revêtement dallage et chemin piétonnier. Nommés comme leurs quatre villes modèles, chacun des produits est une interprétation visuelle de la vie urbaine : effets d’oxydation, aplats nuancés, marbre ou encore finitions ivoire… Au-delà de l’esthétique, la collection Urban conserve les performances techniques de la pierre sintérisée. L’épaisseur calibrée des tranches est très justement calibrée, la résistance des surfaces s’impose anti-graffiti, anti-dérapante ; l’isolation est thermique et adaptée aux atmosphères salines et aux forts ensoleillements. Enfin, la technologie Bio-Care confère à la pierre Lapitec® des atouts indispensables grâce à la photocatalyse en mesure de rendre un édifice performant quant à son impact sur l’environnement.

Retrouvez l’intégralité du dossier dans le numéro archiSTORM #84 !