Campus UFPI du Bugey : Restaurant et centre de formation

Texte : Olivier Tissot
Visuels : Vincent Ramet

Un jeu de miroir qui augmente les distances avec son environnement bâti  immédiat et confère au bâtiment un aspect furtif.

Le campus de l’UFPI est situé à proximité de la centrale du Bugey et accueille toutes les formations liées au pilotage des centrales nucléaires.

Les études de cet équipement ont été commandées par EDF à SOHO fin 2014 à l’issue d’un MAPA et il a été réalisé en 11 mois par Eiffage Construction en entreprise générale. Le projet se compose d’un restaurant de 500 couverts et d’un petit centre de formation transformable en salle de réception pour 200 personnes. Il est destiné aux élèves et aux stagiaires du site du campus. Le restaurant du campus de  l’UFPI du Bugey a ouvert ses portes en juin 2016.

Implantation

La surface de terrain disponible pour implanter ce projet est très contrainte et il  s’impose dès l’esquisse que le projet ne peut pas se développer sur un seul niveau malgré un programme qui allait dans ce sens :

L’emprise disponible est bloquée à l’est et à l’ouest (2) par des voies de circulation internes de l’UFPI. Elle est délimitée au sud par une construction R+2 (3) et un câble haute tension souterrain constitue une limite « non aedificandi » infranchissable au nord (4).

Le centre de formation est donc implanté au premier étage et le restaurant au rez-de-chaussée.

Le projet s’approche au plus près du bâtiment existant R+2 côté sud (3), soit 5 mètres. L’emprise du premier étage du projet est réglée de manière à s’effacer (5) au droit du volume mitoyen. Les bureaux existants (3) sont ainsi mis à distance du projet malgré une proximité assez forte entre le projet et ce bâtiment.

L’ensemble architectural se referme autour d’une placette au droit des deux entrées (6).

Le centre de formation

Le premier étage accueille deux salles de formation modulables pouvant être regroupées en un seul espace de réception. Les espaces du niveau sont en liaison directe avec une grande terrasse orientée à l’est.

Architecture

Volumétrie

La volumétrie de base du projet est un parallélépipède plat duquel sont soustraits quelques volumes simples : la galerie abritée du rez-de-chaussée, la grande terrasse du niveau 1 et la zone technique à ciel ouvert.

L’architecture du projet est très épurée et l’ensemble des façades est traité avec un matériau unique, l’inox brillant, qui est utilisé pour l’intégralité des surfaces verticales non vitrées du projet. Ce matériau confère une certaine immatérialité au volume dans lequel se reflètent tous les bâtiments et notamment celui situé au sud qui en est très proche.

Cette identité architecturale forte en fait un lieu particulier du campus, un point de ralliement facilement repérable par tous.

Vêture

Le produit utilisé est le bardage acier inox poli vertical plissé d’ARCELOR Lame CHAOTIC inox ép. 10/10e, finition TOUCH-GLOSS jouant avec les deux types de pliage Vi et W, posés en alternance pour faire vibrer les reflets de l’environnement sur la surface des façades.

Le produit étant livré en lames de 6 mètres maximum, il est utilisé avec une lame continue pour la partie haute et une lame courte en soubassement. Un détail de jonction simple et invisible a été mis au point avec le bureau de contrôle afin d’assurer la continuité visuelle des plis et des verticales du pied de façade  à l’acrotère.

Fonctionnement et accès

L’entrée des convives est positionnée dans l’angle sud-ouest du bâtiment. Elle est visible depuis l’accès du site du Bugey et fait face à l’entrée du campus de l’UFPI.

Le volume est en porte-à-faux important au sud de manière à créer une galerie protégée des intempéries pour les convives qui sortent du restaurant pour rejoindre le hall du campus. Cette galerie couverte, qui a aussi un rôle de protection solaire, accompagne les flux qui fonctionnent en boucle à partir de l’entrée. (…)

 

FICHE TECHNIQUE

Maître d’ouvrage :
EDF direction immobilière Régionale Rhône-Alpes Auvergne (DIR RAA)

Architecte : Soho Atlas

BET :
US&CO (économiste)
CEH (bureau d’études structure)
QUIDORT Grandes Cuisines – Restauconcepteur (bureau d’études cuisine)
INGETECS (bureau d’études fluides)

Coût : 2,7 M€ HT

Entreprise principales :
EIFFAGE CONSTRUCTION
ECB (lot étanchéité et façades)
CEGELEC (electricité)
FCM BATI (menuiseries extérieures)
CUNY (cuisine)
GAZELEC (CVC / plomberie)

Dates :
Chantier 2015 – 2016
Livraison 2016

Retrouvez l’intégralité de cet article au sein d’archiSTORM HORS-SÉRIE #27 !