CARRÉSOL : UNE EXPÉRIENCE UNIQUE POUR DES PARQUETS AUDACIEUX

FOCUS

CARRÉSOL

 

Visuels : © Carrésol

 

Incrustation de la matière, panneaux muraux en reliefs et vois brulé d’inspiration japonaise perpétuent la vision singulière de Carrésol. 

 

En quelques années, Carrésol s’est affirmé comme un créateur et un éditeur pointilleux et curieux. La marque est née de la rencontre de deux passionnés issus du milieu du bois et de la décoration, Jonathan Sultan et Mosché Elgrably, qui ont su orienter depuis 2011 toute une offre de parquets haut de gamme massifs et semi-massifs, que son service de pose intégré peut ensuite peaufiner en termes de patines, de juxtapositions et d’incrustations. La société est devenue depuis quelques années le chantre d’une vision respectueuse de l’environnement et de la diversité de la pluri-espèces d’arbres, en recentrant sa sélection de gamme vers des produits qui donnent la certitude que la forêt est gérée durablement. Les prescripteurs qui font le choix de dessiner leur projet autour des parquets Carrésol, « deviennent à leur tour les messagers d’un produit humain et incarné », rejoignant l’entreprise dans sa volonté de protéger la nature, aujourd’hui et pour les générations à venir.
Avec Carrésol, le parquet redevient une matière qui allie, grâce aux projets les plus audacieux, la sève d’un arbre majestueux à la satisfaction de celles et ceux qui vont être amenés à le fouler. Pour cela, la marque a appris à travailler la fibre du bois en jouant avec les effets de réaction tannique naturelle du bois, en les couplant à des finitions peignées, brossées, rabotées ou plissées, et en laissant la porte ouverte à la personnalisation de chaque projet. Grâce à son service de conception façonnable, Carrésol est en effet amené à relever au quotidien toute une série de défis techniques et esthétiques. Et la force de la société réside aussi dans la disponibilité d’un stock important aux portes de Paris, proposant en disponibilité permanente les produits les plus atemporels et la gestion en flux tendu de tous les projets.

 

 

Cette logique du travail en équipe et au plus près de la matière se retrouve dans les quatre showrooms dont dispose Carrésol en région parisienne (à Boulogne, Gennevilliers, et dans les 7e et 17e arrondissements de Paris), qui donnent un aperçu des applications avant-gardistes de l’entreprise. Ses panneaux muraux avec décrochés en trois dimensions bousculent l’espace, donnant l’impression que les « sols grimpent aux murs », comme le décrit Jonathan Sultan. Carrésol a aussi fait de l’incrustation de matières (verre, marbre, fil de laiton, terrazzo, cuir parchemin, vitraux, nubuk) dans ses parquets l’une de ses spécialités.
Dans son showroom de la Rive Gauche, 29 Boulevard Raspail, se trouve le « LAB » de Carrésol. Cet espace de travail ouvert et fonctionnel, se veut source d’une inspiration procédant à la fois de la nature et des tendances émergentes. Il est mis à la disposition des prescripteurs désireux de s’appuyer sur les produits exposés, sur les conseils dispensés, mais aussi soucieux de partager leur passion pour faire de chaque projet, un projet unique. Une matériauthèque avec tissus, papier peint, peinture, pierre, et autres orientations atypiques y offre tout un aperçu de juxtaposition de matières potentielles. Ce service s’accorde par son esprit collaboratif avec un réseau très fourni de prescripteurs, architectes, décorateurs avertis, amenant toujours davantage d’expérience et de conseils.

 

 

Fidèle à sa volonté de bousculer les acquis, Carrésol poursuit ses recherches de matériaux inédits et d’associations sensibles. Pour les Rendez-vous de la Matière, elle présente notamment un sol Douglas Vieilli et brûlé en largeur de 30 cm et longueur jusqu’à 5 mètres, mais aussi ses nouvelles collections de panneaux muraux en noix de coco capitonné. Le bois brulé « repensé autour de reliefs 3D et d’aspects réjouissants », se décline dans toute une gamme de parquet et panneaux muraux, selon le procédé japonais du Shou Sugi Ban. Le brûlage se fait profondément et rend ainsi la surface beaucoup plus résistante au feu, aux insectes et aux champignonsSensible au concept spirituel du Wabi Sabi japonais, Carrésol s’inscrit donc de plus en plus dans un esprit de singularité naturelle. Comme l’expliquent Jonathan Sultan et Mosché Elgrably, « nous avons pris un virage qui se dessine à la fois par une volonté d’imaginer, de concevoir et présenter des produits singuliers au côté de nos collections atemporelles, et par une détermination de considérer le parquet non plus seulement comme un matériau, mais avant tout comme une matière ». Une façon de donner une nouvelle résonance, plus vivante, aux parquets que nous foulons tous les jours.

 

Carrésol faisait partie de nos 26 exposants lors de la sixième édition des Rendez-vous de la Matière ! Découvrez le focus sur la marque dans le numéro spécial Archistorm n°12, daté mars-avril 2019 !