ENSAT Enseigner l’architecture à Toulouse

ENSAT

À l’occasion de la publication de L’enseignement de l’architecture à Toulouse aux éditions Archibooks et signé par Enrico Chapel et Constance Ringon, Archistorm revient sur l’histoire de cette école emblématique

 

Une école au programme pédagogique évolutif

L’architecture est enseignée à Toulouse depuis 1751, d’abord par l’Académie royale de peinture, de sculpture et d’architecture, seule académie d’art de province à bénéficier du patronage royal, jusqu’à sa dissolution le 8 août 1793 par décret de la convention, puis par l’école des Beaux-Arts et des Sciences Industrielles en 1827, et ensuite par l’école nationale et spéciale des Beaux-Arts en 1883.

À la fin des années 1960 sont créées les Unités Pédagogiques d’Architecture. Un premier département de recherche y est créé au début des années 1980. Le département de recherche de l’ENSA de Toulouse devient équipe d’accueil de l’École doctorale TESC (Temps, Espaces, Sociétés, Cultures) en 2007 et, en 2008, se transforme en Laboratoire de Recherche en Architecture (LRA).

En 2011 l’ENSA Toulouse devient établissement associé de l’école doctorale TESC « Temps, Espaces, Sociétés, Cultures » (TESC). Elle co-délivre ainsi officiellement avec l’Université Toulouse Jean Jaurès le doctorat en architecture. En 2015 le Laboratoire de Recherche en Architecture devient équipe d’accueil de l’école doctorale « Mécanique, Énergétique, Génie civil et Procédés » (MEGeP).

Le Laboratoire de Recherche en Architecture de l’école nationale supérieure d’Architecture de Toulouse est le premier laboratoire d’une école d’architecture à être labellisé « Équipe d’accueil » par le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche en 2016.

 

Le résultat de recherches

Le livre L’enseignement de l’architecture à Toulouse présente les résultats de recherches réalisées et en cours, ainsi que des matériaux pouvant intéresser les chercheurs, les architectes, les enseignants et les étudiants des écoles. L’objectif est de montrer comment l’histoire de l’enseignement de l’architecture à Toulouse et ses orientations en terme de pédagogie, de recherche et de rapports avec la profession se sont définies au fil du temps, avec l’espoir que la mise en forme de ce regard rétrospectif puisse aider les acteurs d’aujourd’hui à anticiper les orientations futures.

La première partie de l’ouvrage regroupe des contributions traitant des sujets liés à la formation des architectes toulousains depuis la création de l’Académie royale de peinture, sculpture et architecture en 1750 jusqu’à la réforme de 1968. La deuxième partie comprend les témoignages de personnalités impliquées dans la création et le développement de la recherche architecturale, urbaine et paysagère à l’École. Enfin, la richesse potentielle des sources écrites et graphiques, les modalités et les problèmes liés à leur exploitation et les perspectives de recherches qu’elles ouvrent, sont analysés dans la troisième partie de l’ouvrage. Deux « cahiers » proposent une sélection de dessins et photographies concernant le projet et la construction de l’UPA de Toulouse au tournant des années 1960-1970, et ses extensions successives.

Retrouvez cet article au sein d’Archistorm daté mars-avril 2020