HOLY OF HOLIES

LES RENDEZ-VOUS DE LA MATIÈRE

Une entrée en matière ritualisée

 

Créé en 2015, par Viviane Kajjaj, Joanna Levas et Mathieu Goulmant, issus des univers de la mode, du design et du luxe, Holy Of Holies sait percevoir l’ADN d’une marque. C’est vers eux que se tournent à nouveau les Rendez-vous de la Matière 2018 pour la mise en scène des produits de marques de cette nouvelle édition. Le bureau de création a conscience de l’impact de la mise en scène, de la théâtralisation, voire de la sanctuarisation d’un produit comme son nom, Holy Of Holies (Le Saint des Saints), le laisse entendre. Cette entrée en matière ritualisée accorde une attention minutieuse et respectueuse aux marques participantes. Autant de surfaces différentes à scénographier, donner à voir, toucher et comprendre. Holy Of Holies vous amène, que vous soyez exposants ou visiteurs, « là où vous n’êtes encore jamais allés ».

 

De leurs retours d’expériences, le trio vante l’ouverture d’esprit des marques participantes « pleinement conscientes et respectueuses de l’œil posé sur leurs collections ». Il leur offre une qualité d’écoute précieuse. « On leur tend une sorte de miroir, alors même que peu de créateurs travaillent avec elles sur l’image de leur matériau ». Pour Mathieu Goulmant, il importe « d’être en accord avec ce qu’ils sont ; passé-présent-futur ». Ce discours respectueux d’une histoire et d’un savoir-faire, sans cesser pour autant d’aller de l’avant, séduit les plus grandes marques de luxe, comme Hermès qui leur confie en 2017 la réalisation de plusieurs vitrines de boutiques d’aéroport.

 

Comme Viviane Kajjaj le précise, Holy Of Holies opère par de multiples allers-retours entre la pensée et la main. Derrière chaque collaboration s’exprime une attention aux détails, une qualité cousue main, même si « ce travail manuel reste parfois un peu en sourdine ». Holy Of Holies n’est pas uniquement dans le façonnage d’une écriture singulière, mais est sans cesse à la recherche d’une réponse juste, en adéquation avec l’identité de la marque et le contexte dans lequel celle-ci communique. Le bureau de création sait se montrer réceptif et bien souvent une rencontre suffit pour « capter beaucoup d’autres choses » que la marque ne formulera pas forcément.

 

L’édition des Rendez-vous de la Matière 2018 se veut totalement immersive. Exit le format du salon classique avec bureaux et surfaces standardisées. L’espace atypique de Bookstorming, brut et lumineux de 500 m2, rénové par l’architecte Louis Paillard, se prête naturellement aux échanges autour de la matière. Le bureau de création privilégie cette rencontre possible par l’échelle même du lieu qui ménage des espaces généreux et d’autres plus intimistes. De là naîtront les rencontres fructueuses entre professionnels à partir des matériaux, des cultures, des situations d’expositions. C’est cette qualité des échanges que revendiquent les Rendez-vous de la Matière. À la fois pour les exposants qui voient leurs produits sous un jour nouveau, que pour les visiteurs, prescripteurs, qui ont une vraie perception du matériau en situation et non sur simple échantillon.

 

Univers RDVM 2018 ©Holy Of Holies

L’édition 2018 trouve son inspiration dans la maison japonaise. Les membres de Holy Of Holies ayant repéré dans les sélectionnés de nombreux éditeurs de revêtements de surface, pour les murs ou les sols, il leur semblait pertinent de trouver un concept multipliant les aplats. La maison japonaise recouverte au sol de tatamis et fermée par des panneaux claustras appelés shoji s’est imposée ! Ils s’en inspirent pour définir des zones ouvertes à la déambulation d’une grande flexibilité. La surface au sol est alors divisée en îlots, matérialisés via une trame dont la mesure étalon reprend les dimensions d’un tatami, le revêtement des washitsu, l’espace traditionnel japonais. Dans la partie centrale est dessinée un espace « jardin » rythmé par un jeu de shoji. Les écrans de textile transparents sur lesquels sont imprimés numériquement des motifs réinterprétant le shoji contribuent à l’allègement des structures verticales et à une conception modulaire dans l’espace. Holy Of Holies met à profit le potentiel de chaque produit dans la scénographie et s’autorise à venir puiser dans chaque marque une gamme, un matériau pour l’associer à un autre. Ainsi les rendus sont inédits, surprenants comme ce parterre de tatamis mixant parquet haut de gamme et sol en résine matte.

 

Texte : Alexandra Fau

Visuel à la une : Joanna Levas, Mathieu Goulmant, Viviane Kajjaj ©Camille Gharbi

 

 Retrouvez cet article au sein du numéro spécial ArchiSTORM #11 !