IMMEUBLE “PULSE” – SAINT-DENIS

RÉALISATION

BFV ARCHITECTES

Imaginé par Fassio-Viaud (alias BFV architectes), le nouveau bâtiment de bureaux d’Icade dans la ZAC Nozal – Front populaire, à Saint-Denis, montre qu’il est désormais possible de construire avec une structure mixte bois-béton, sans surcoût par rapport au 100 % béton. Son vaste atrium et la prééminence de la trame constructive dans la constitution des espaces rappellent les anciens entrepôts de la Plaine Saint-Denis.

Pulse, BFV architectes, atrium
vue sur l’atrium ventilé naturellement, Pulse, BFV architectes

Dix ans de gestation pour dix jours d’esquisse ! Lorsque, en 2009, Icade lance le concours pour la construction d’un immeuble de bureaux sur le versant ouest de la place du Front populaire, quatre équipes de maîtrise d’œuvre rodées à l’exercice des programmes tertiaires sont en lice. Malgré deux mois et demi de travail, aucune d’entre elles ne présente de projet réellement satisfaisant aux yeux du promoteur qui choisit de jouer son joker. L’agence Fassio-Viaud, absente de la première consultation, est chargée de faire une proposition alternative en dix jours chrono, non rémunérés. Un coup gagnant pour cette petite – mais talentueuse – structure parisienne, qui fusionnera avec celle de Jean Bocabeille au début de l’année 2019 sous l’acronyme « BFV architectes ». Le projet séduit à la fois Icade et l’établissement public territorial (Plaine Commune), et Fassio-Viaud dépose le permis de construire dans la foulée, en 2010. La suite est une longue succession de remises en question de la pertinence économique du programme par temps de crise de l’immobilier tertiaire. À la demande du maître d’ouvrage, les architectes réalisent plusieurs variantes (division du terrain en deux parcelles, création d’un centre de coworking, etc.), avant que le projet ne reparte dans le droit chemin en 2015, avec peu ou prou les bases du… début. Pour une livraison au printemps 2019.

Le manque de temps était paradoxalement le meilleur allié des architectes qui n’ont pas fait de détail en dessinant une couronne bâtie de 18 mètres d’épaisseur en périphérie de la parcelle.

Pulse, BFV architectes
Façade nord-ouest sur la Place du Front populaire, Pulse, BFV architectes

Jean-Brice Viaud s’en étonne encore : toutes les planètes se sont alignées lorsqu’il a fallu définir en quelques jours les grands principes du bâtiment. Le manque de temps était paradoxalement le meilleur allié des architectes qui n’ont pas fait de détail en dessinant une couronne bâtie de 18 mètres d’épaisseur (le standard d’Icade) en périphérie de la parcelle. Un impressionnant atrium couvert de 25 x 60 m sur sept hauteurs d’étage a logiquement pris place dans le vide central résiduel. « Plus petite dimension supérieure à √7H, conformément à la réglementation ! Tout tombait pile-poil ! » résume l’architecte. Ne restait plus qu’à se plier au devoir de rigueur et de justesse constructive que l’utilisation apparente de bois de structure requiert. Ce qui là encore tombait plutôt bien : « Nous ne sommes pas des gesticulateurs. »

plan, Pulse, BFV architectes

Fiche technique :

Maître d’ouvrage : Icade Tertial
Maîtres d’œuvre : BFV architectes
Bureaux d’études : Artelia (TCE), Barthès (bois), Arcora (façades), Avis (acoustique), Spooms (cuisine)
Surface de plancher : 30 000 m2
Coût de la construction : 60 M€ H.T.

Livraison : avril 2019

 

Texte : Tristan Cuisinier
Visuel à la une : Frédéric Delangle

Découvrez l’intégralité de l’article sur l’Immeuble “Pulse” au sein du numéro 98 d’Archistorm, daté septembre-octobre 2019 !