INDISCIPLINES : DES MOQUETTES TRÈS RÉACTIVES

FOCUS

INDISCPLINES

 

Visuel à la une : Safari © Indisciplines

 

Née de la précision du design et de la technologie d’impression allemande, Indisciplines offre une rigueur pleine d’imagination à ses clients. 

 

Indisciplines est née en juillet 2018 de la rencontre de deux professionnels exigeants venant d’horizons différents et partageant une volonté et une vision commune : faire du sol un espace dédié à la couleur et au dessin, au même titre que les murs et les textiles, avec la même souplesse et les mêmes facilités. Avec Indisciplines, le sol devient un élément fédérateur du décor, pouvant en être l’origine ou un simple point d’ancrage, une surface totalement engagée plutôt qu’un faire-valoir joliment neutre.
La personnalisation est l’un de ses atouts majeurs, avec un accès au surmesure permis par l’alliance de la qualité de la technologie allemande d’impression M2Carpets, rehaussée de la touche de design et de goût français de ses deux créateurs, Vincent Harel et Béatrice Delon. Ingénieur de formation à Institut supérieur de plasturgie d’Alençon, Vincent Harel a commencé sa carrière professionnelle dans le monde de l’automobile en tant que responsable de projets dans la partie accessoires. Une expérience qui lui a notamment permis d’affiner son sens de la technique et du design. En 2013, il opère un virage professionnel et devient agent de la société allemande M2 Carpets. Celle-ci vient de s’équiper d’une technologie d’impression de moquette de dernière génération et lui l’offre l’opportunité de marier la technique high tech avec le design et d’intégrer le milieu de la décoration. Béatrice Delon a fait ses premiers pas dans les revêtements de sol à la fin des années 80. Tour à tour styliste, responsable de département, chef de marché, chef d’entreprise, elle a travaillé pour des marques prestigieuses qui lui ont permis de toucher à toutes les techniques de production et à tous les styles. C’est une passionnée, qui se décrit elle-même comme une « marchande de tapis », et a avant tout à cœur de créer et de trouver les solutions les plus novatrices pour finaliser ses idées.

 

Le Meurin © Indisciplines

Indisciplines n’est pas la première entreprise à proposer de la moquette imprimée à la demande, c’est un produit qui existe depuis plusieurs décennies. Par contre, elle souhaite le faire différemment, en mettant l’espace, la conception, le design, la qualité graphique et colorée au cœur de ses préoccupations. La moquette y devient un vecteur de l’imaginaire pour transformer l’existant de l’espace. « Notre approche n’est pas une approche industrielle et technique, ceci passe en second plan. Notre rôle est de faciliter la mise en œuvre des projets et envies des designers et architectes pour que leur valeur ajoutée soit visible et ne soit pas diminuée par des contraintes techniques qui pourraient amoindrir le résultat », explique Béatrice Delon, en rappelant que le duo a fait le choix de ne pas créer de réelle collection pour privilégier l’accompagnement du client plutôt que d’y substituer des choix faits d’avance.
La technologie d’impression M2Carpets est un plus indéniable. Elle permet à Indisciplines d’être réactif et adaptable, de traiter aussi bien un dessin au trait, une aquarelle qu’une photo. « Nous traquons les subtilités dans les teintes, les faux unis et les petites trames qui donnent du grain, tout ce qui permet de rajouter de la matière et de la vie, de retrouver la dynamique d’un trait de pinceau ou l’extrême précision d’une gravure ». Indisciplines répond à tous les projets, petits ou grands. Afin qu’aucun espace ne soit laissé pour compte, elle démarre sa production à 12 m2, la surface d’une pièce, mais les projets d’envergure ne lui font pas peur.

 

La pépinière Madeleine © Indisciplines

 

Pour que le résultat soit durable et performant, Indisciplines imprime sur de la moquette contract et reprend sa casquette d’industriels quand il s’agit de penser durée de vie, mise en œuvre, durabilité, entretien et respect de l’environnement. En bons entrepreneurs, Vincent Harel et Béatrice Delon savent relever les défis, comme lorsque l’équipe de l’architecte Christophe Bachmann leur a proposé de fournir la moquette des circulations accueil, rez-de-chaussée et rez-de-jardin de l’hôtel Folie Douce à Chamonix. Un véritable décor déambulatoire à créer en autant d’espaces distincts que le talent graphique et scénographique des deux créateurs a façonné à sa main.
Lors des Rendez-vous de la Matière, Indisciplines entend donc encore bousculer les sens et interpeller en jouant de l’illusion. Celle de parquet aux tons chauds, de marbre qui chuchote sous les pas, ou de terrazzo surdimensionné, avec également un motif floral ajoutant une touche d’exotisme et de couleurs pures en contrepoint. Le point novateur est que l’ensemble de ces éléments est produit d’un seul tenant. Une façon pour Indisciplines de démontrer sa capacité à produire des couleurs différentes facilement et à jongler avec les motifs.

 

 

INDISCIPLINES faisait partie de nos 26 exposants lors de la sixième édition des Rendez-vous de la Matière ! Découvrez le focus sur la marque dans le numéro spécial Archistorm n°12, daté mars-avril 2019 !