LE O4A ZAC CLICHY-BATIGNOLLES, BRISAC GONZALEZ – ANTOINE REGNAULT

RÉALISATION

LE O4A, ZAC, CLICHY-BATIGNOLLES, BRISAC GONZALEZ – ANTOINE REGNAULT

Portant la signature des agences Brisac Gonzalez et Antoine Regnault, le projet du lot O4A, ZAC Clichy-Batignolles – sous maîtrise d’ouvrage de Paris Habitat OPH – répond à un programme dense et complexe tout en combinant quête de verdure et d’éclairage naturel à un développement en hauteur sans aucun compromis sur la qualité architecturale de l’opération. Extraits du livre à paraître bientôt chez Archibooks.

L’ambitieux programme s’insère sur une parcelle d’environ 4600 m2 en fusionnant la morphologie du site et celle des bâtiments. Les équipements publics (groupe scolaire et centre sportif) ainsi que 144 logements sociaux prennent la forme de trois entités imbriquées selon des hauteurs différentes (R+1 ; R+10 et R+16), en se répartissant 18000 m2 de plancher. Au corps le plus petit s’accroche du côté du parc l’immeuble de 50 m de hauteur – le « plot 2 » – tandis que le long de la rue émerge le « plot 1 » de logements. Jouant le rôle d’un socle, le premier corps sert métaphoriquement de piédestal hébergeant les immeubles résidentiels et la terrasse paysagée. Le rez-de-chaussée et le premier étage côté rue sont entièrement dédiés aux équipements. Héritée du découpage parcellaire, la forme trapézoïdale se décline en une ligne de biais répétée dans le plan de chaque entité. Cette volumétrie décomposée atténue ainsi la perception de la densité.

Salle de danse © Jared Chulski

Une médiation entre espace vert et contexte urbain

En élaborant le projet sur l’attention aux différentes lumières, la stratégie adoptée libère l’angle sud de toute construction élevée, plaçant celles-ci à l’angle du parc et le long de la rue. Cette large ouverture au sud permet l’ensoleillement du cœur de la parcelle. Défini au nord par la cour de récréation et au sud par les deux terrasses paysagées surmontant le bâtiment des équipements, ce dégagement s’articule sur trois niveaux tout en offrant aux habitants une position de belvédère grâce à des vues directes sur le parc, sur la cour de récréation et sur la rue. L’introduction de la végétation définit une sorte de nappe unificatrice à laquelle les immeubles de logements s’adossent ou dont ils semblent émerger. Percée de plusieurs puits de lumière desservant les étages inférieurs, la structure devient aussi une première source de porosité visuelle entre l’intérieur des équipements et l’espace extérieur surélevé dédié aux habitants. Avec une sélection minutieuse des espèces plantées qui prend en compte leur croissance limitée, leur résistance à la pollution et à la sécheresse ainsi que leur capacité à participer à la biodiversité, les terrasses paysagées bénéficient d’une configuration accueillante aux différentes pratiques des habitants, allant de la simple détente dans la partie centrale à la participation plus directe aux plantations dans un espace alloué aux activités de jardinage. Du côté Nord, les quelques appartements non traversants qui ne bénéficient pas de balcons filants jouissent d’une vue dégagée sur le parc et profitent de la terrasse plantée dans les étages inférieurs. Mais tout en cultivant cette affinité avec la nature, les architectes s’autorisent en même temps à interrompre ce rapprochement en dégageant certains espaces de tout élément végétal. En renonçant à la végétation dans une longue promenade côté rue, l’espace collectif cultive également un intérêt pour l’observation de la ville et de ses mouvements.

L’appel visuel au végétal ne se limite pas cependant aux surfaces planes de la terrasse. Le plot 2 offre à cet égard un exemple intéressant de l’introduction du végétal dans un projet qui se développe également en vertical. Avec cinq terrasses paysagées suspendues situées aux extrémités du volume du bâtiment, l’expérience du jardin est rendue accessible même aux habitants des étages les plus élevés. (…)

coupe

Fiche technique :

Programme : 144 logements sociaux (plot 1 sur rue de 47 logements par BGA et plot 2 sur parc de 97 logements par AR), un groupe scolaire de 15 classes (BGA), un centre sportif avec 3 salles de sport (BGA), un commerce et des places de stationnement (BGA)
Maîtrise d’ouvrage : Paris Habitat OPH SICRA IdF
Maîtrise d’œuvre : Brisac Gonzalez : groupe scolaire, centre sportif, plot 1 de logements sur rue, commerce et stationnement / Antoine Regnault : plot 2 de logements sur parc
Paysagiste : Aubert Minvielle
Structure et façades : VP & GREEN
Fluides, CFO/CFA, HQE : INEX
Économiste : AXIO
Acousticien : Point d’orgue
Sécurité incendie : ACCES SSI
Cuisiniste : CoSyRest / PK INGENIERIE
Suivi de chantier : VDARCHITECTURE
Surface : 16 747 m² SDP (groupe scolaire 15 classes : 3229 m2 / Centre sportif : 3629 m2 / Logements : 9753 m2)
Budget : 37 320 000€
Livraison : janvier 2019
Performances : Plan climat Ville de Paris + CPEDD Eco quartier ZAC Clichy Batignolles / CERQUAL Certification H&E – Option Performance
Prix : WAN Awards 2019 : Gold winner – Catégorie Usage mixte / Surface Design Awards 2020 : Finaliste – Logements sociaux

Texte : Mazen Haïdar
Visuel à la une : Vue d’ensemble du lot O4A rue Mstislav-Rostropovitch © 11h45