PORTRAIT D’AGENCE – NEY & PARTNERS

PORTRAIT D’AGENCE

NEY & PARTNERS

 

C’est au sud de l’agglomération bruxelloise, entre les bois de la Cambre et de Soignies, dans un environnement verdoyant, que se trouve le navire amiral de Ney & Partners. Les bureaux occupent tout un étage dans un immeuble moderniste. Ouvrant sur la nature par des baies carrées, l’espace s’organise entre un long plateau ouvert et une succession de salles de travail et de bureaux vitrés. Longeant le couloir central, de grandes étagères de bois abritent la bibliothèque et une multitude de dossiers. À l’extrémité du plateau ouvert, une imposante arche de bois, souvenir d’une réalisation emblématique de l’agence, le pont De Oversteek, bâti entre 2011 et 2013 à Nimègue (Pays-Bas). L’arche représente la portée centrale de 285 m (sur une longueur totale de 1 200 m), au-dessus de la rivière Waal. L’ouvrage a été primé à plusieurs reprises.

C’est au sud de l’agglomération bruxelloise, entre les bois de la Cambre et de Soignies, dans un environnement verdoyant, que se trouve le navire amiral de Ney & Partners.

Né en 1964 à Thionville, dans les marches de l’est de la France, et ayant grandi à Luxembourg, Laurent Ney a étudié à la faculté des Sciences appliquées de l’université de Liège (Belgique) de 1984 à 1989, un cursus complété à l’Université technique de Rhénanie-Westphalie à Aix-la-Chapelle (Allemagne). Jeune diplômé, il travaille d’abord pour le bureau d’études Greisch à Liège jusqu’en 1996, année où il s’établit à son compte. Deux ans plus tard, c’est la création de son propre bureau d’études à Bruxelles et au Luxembourg. L’agence compte aujourd’hui 13 partenaires, parmi lesquels Jeroen Vander Beken, Nathalie Ries (l’épouse de Laurent Ney), Vincent Dister, Mathieu Jacques de Dixmude, Olivier Gallez, Éric Bodarwé, Thijs Van Roosbroeck. Elle a essaimé à Namur, Tokyo (avec pour partenaire Ryuichi Watanabe), et a ouvert en 2019 des bureaux à Delft (Joris Smits) et Bordeaux (Matthieu Mallié et Benoît Mallet). Parmi la centaine de collaborateurs aux profils variés (ingénieur civil, ingénieur industriel, ingénieur-architecte, architecte, mais aussi product designer, mathématicien, dessinateur, modeleur…), se compte pas moins d’une quinzaine de nationalités différentes (Belges, Luxembourgeois, Français, Japonais, Néerlandais, Portugais, Espagnols, Italiens, Vietnamiens…).

À partir du cœur de métier, celui d’ingénieur-conseil en stabilité, le bureau s’est développé autour des structures et infrastructures, avec plus d’un millier de réalisations en Europe (Benelux, Allemagne, Grande-Bretagne, France) et au Japon. Si les ponts et passerelles — qui représentent, bon an mal an, une grosse moitié du chiffre d’affaires — constituent la marque de fabrique de Ney & Partners, l’activité se déploie également autour des bâtiments, structures spéciales (auvents, verrières, pavillons, espaces publics…), design de produits et verres spéciaux. Signe d’un engagement véritable dans la durabilité, le bureau s’est aussi spécialisé dans les structures solaires et les structures bois (partenaires : Benoît Hargot et Pierre-Antoine Cordy). Ce dernier pôle s’est illustré en 2018 par l’impressionnante rénovation de la gare maritime de Bruxelles. En plus des études de stabilité de la structure métallique historique et de l’intégration de panneaux solaires et d’isolant, Ney & Partners étaient chargés de la structure de l’aménagement intérieur, soit plus de 40 000 m2 de construction bois.

(…)

 

Texte Mathieu Oui
Photos Jasper Léonard
Visuel à la une Ouvrant sur la nature par des baies carrées, l’espace de l’agence Ney & Partners s’organise entre un long plateau ouvert et une succession de salles de travail et de bureaux vitrés

Retrouvez l’intégralité du portrait d’agence de Neys & Partners au sein du daté Septembre – Octobre 2020 d’Archistorm