CENTRE CULTUREL « LES FUSEAUX » À SAINT-DIZIER

RÉALISATION

AGENCE NICOLAS MICHELIN & ASSOCIÉS / A/NM/A

 

Carapace d’aluminium à géométrie variable, « Les Fuseaux » complète l’offre des édifices existants de ce type, comme le théâtre à l’italienne qui, datant du Second Empire, classé à l’inventaire supplémentaire des Monuments historiques et restauré en 2007, est voué aux orchestres de chambre, à l’opéracomique et à l’opérette.

 

Implanté entre le centre de Saint-Dizier (52) et le quartier Vert-Bois, le centre culturel « Les Fuseaux » a été conçu par l’agence Nicolas Michelin & Associés (A/NM/A). L’équipement public, inséré dans un quartier peuplé surtout d’habitat social et de surfaces commerciales, est entouré d’un paysage verdoyant où coule une rivière, l’Ornel. Le complexe « Les Fuseaux », dont la vocation est d’accueillir tous types de spectacles, théâtre, danse, concerts, cirque, comédie musicale, opéra, etc., s’élève sur deux niveaux et mesure 75 m de long, 55 m de large et 16 à 17 m de haut. Formé de trois entités distinctes, l’ouvrage se compose d’une grande salle de 1 130 places assises et 2 000 places debout, d’une salle polyvalente de répétition et d’une salle consacrée aux musiques actuelles (SMAC). Un parking aérien de 250 places de stationnement se développe en bandes de l’autre côté du cours d’eau, une passerelle permettant l’accès des voitures à l’équipement. Sur le plan fonctionnel, en façade principale sud-est, prend place l’entrée du public (véhiculé) qui ouvre sur le hall d’accueil de la grande salle, se prolongeant par un foyer, autour duquel gravite une batterie de loges collectives et individuelles. L’édifice est irrigué par deux larges circulations formant l’angle sud-est/sud-ouest. Connectée aux transports en commun, une seconde entrée piétonne est ménagée en extrémité nord-ouest du bâtiment.

Grande salle, au centre du dispositif
Occupant la partie centrale de l’ouvrage, la grande salle et sa scène sont ceinturées, au rez-de-chaussée, par les deux salles secondaires situées au nord-ouest, assorties de sanitaires, d’une cuisine et de divers locaux (office, entretien, réserves, etc.). Le long de la façade sud-ouest se déploient des sanitaires et vestiaires dévolus au public. La façade nord-est, pourvue de locaux de stockage connectés à la scène et équipée d’une aire de déchargement donnant sur une cour de service, est accompagnée de trois locaux techniques (TGBT, chaufferie, pompes à chaleur [PAC]).
À l’étage et au nord-ouest, se regroupent les bureaux de l’administration, des sanitaires et le local de centrales de traitement d’air (CTA) de la grande salle, avec son pendant du côté sud-est, dévolu au hall et à la scène. Sur le plan architectural, selon l’architecte Nicolas Michelin, « sa toiture est formée de cinq courbes “en fuseaux” qui s’accrochent, côté sud, sur une même ligne horizontale. De cette longue ligne, un auvent arrondi et lumineux est dessiné afin de créer une façade “signal” sur le rondpoint. Un geste fort mais subtil qui joue avec l’ombre et la lumière, et les strates arborées ». Ce concept de bandelettes, appliqué sur le bâtiment, se retrouve dans les espaces extérieurs l’entourant, incluant la rivière (sudest) et la route vers Bar-le-Duc (nord-ouest), et sur le parking traité en bandes paysagères.

 

Fiche technique :
Maîtrise d’oeuvre : Agence Nicolas Michelin
Maîtrise d’ouvrage : Ville de Saint-Dizier
Entreprises : Macro-lot clos et couvert/Demathieu et Bard (fondations, gros oeuvre), Vilquin (charpente métallique), Sopréma (couverture, bardage), J. Perrier (menuiseries extérieures), SCCG (serrurerie). Lots secondaires/Pim (cloisons, doublages), Stutzmann Agencement (menuiseries intérieures et mobilier, agencement), Audinot Jim (parquet de scène), Paymal (revêtements de sol), Général Peinture (peinture). Lots techniques/ Eiffage Énergie (fluides), A2A Ascenseurs (ascenseurs), Screg Est (espaces extérieurs, VRD, mobilier, plantation), Mécascenic (machinerie, serrurerie scénique, tentures de scène), Système Son (équipements audiovisuels, éclairage, sonorisation), Jezet (fauteuils fixes et gradins télescopiques), Boscher (signalétique urbaine, extérieure et intérieure), Civel (mobilier).
Surface : 3 200 m²
Coût des travaux : 12 M€ HT

 

Texte : Carol Maillard
Visuels : © Guillaume Guérin