NOUVEAU SIÈGE SOCIAL GROUPE HACHETTE LIVRE

RÉALISATION

JACQUES FERRIER ARCHITECTURES

 

Pour concevoir un immeuble de bureaux, susceptible d’évoluer dans le temps et de prendre en compte les besoins mutants des utilisateurs, les architectes doivent mener une recherche pointue sur l’écriture architecturale et l’organisation des fonctions internes liées aux espaces de travail.

 

« II fallait rendre compatible un parti architectural fortement contraint par l’environnement urbain immédiat , les fonctionnalités et la technologie visant le confort et les performances énergétiques du bâtiment et promouvoir l’effet d’image du géant mondial de l’édition. Le projet a été un lieu de rencontre avec Jacques Ferrier qui est un architecte ayant le sens de l’utilisateur. Et nous sommes fiers de pouvoir dire que l’immeuble est tel qu’il a été imaginé par jacques Ferrier sur la base du programme ambitieux d’Hachette Livre ». Patrice Canac , Président d’ABCD promoteur de l’opération. »

Les brise-soleil en tôle d’aluminium perforée et pliée s’élargissent en partie haute pour mieux protéger du soleil les façades vitrées du siège social

Fondé en 1826 par Louis Hachette, le groupe Hachette Livre, filiale du groupe Largardère, est dirigé par son P.-D.G. Arnaud Nourry. Fort de ses 170 ans d’existence, le groupe Hachette Livre, qui s’est hissé au 3e rang mondial et est leader en France, fédère une multitude de maisons d’édition (Fayard, Grasset, Stock, etc.) offrant une grande variété d’ouvrages publiés : patrimoine littéraire, dictionnaires, encyclopédies, jeunesse, manuels scolaires, guides de voyage, etc. C’est dans ce contexte porteur que le groupe décide de quitter ses locaux historiques du quai de Grenelle (Paris 15e), vieillissants, et de se doter d’un nouveau siège social à Vanves (92), sur un terrain leur appartenant. Lancé en 2010, le concours d’architecture nomme, comme projet lauréat, celui de l’agence JFA/Jacques Ferrier architectures. Destiné à 650 personnes, le complexe tertiaire d’envergure s’insère dans un tissu urbain hétéroclite, caractéristique de la proche banlieue parisienne, où se juxtaposent les voies ferrées de la gare Montparnasse au sud, une imposante barre de logement social au sud-ouest, de l’habitat pavillonnaire à l’ouest et un immeuble de bureaux (chaîne de télévision) à l’est. Selon l’architecte Jacques Ferrier, « la géométrie spécifique de ce site contraint, qui présente une petite façade sur rue et s’étire en profondeur jusqu’aux voies ferrées, a conduit à créer une silhouette urbaine particulière, longiligne, en évitant le simple remplissage de pignon à pignon et en faisant oublier la frontalité du voisinage ».

Un jardin d’agrément « zen »

Et pour pouvoir obtenir un volume constructible optimal, dicté par le volume d’emprise imposé par le PLU/plan local d’urbanisme de la ville, l’édifice de sept niveaux prend la forme atypique d’un H qui, tel « un éventail se refermant au centre », se déploie sur 120 m de long, avec une épaisseur oscillant entre 25 et 45 m. En bordure de l’ample façade ouest, s’étend un jardin linéaire minimaliste, d’inspiration « zen », conçu par les paysagistes de l’agence TER. Pour ces derniers, il s’agit de « jouer avec un système de coulisses et d’écrans successifs, créant une certaine épaisseur ». D’où un lieu paysagé apaisant qui s’abstrait de l’environnement alentour, plutôt rude.

Irrigué par des allées revêtues d’un platelage bois de couleur brune, l’espace sophistiqué est ponctué de « grandes banquettes » en bois de même nature, recevant « des rideaux de plantations de bambous ». Cette percée latérale offre une transparence visuelle du coeur d’îlot, depuis la rue, et permet de mieux percevoir l’opération dans sa globalité, grâce au recul ménagé en mitoyenneté. Côté organisation des fonctions, l’entrée du complexe aux visiteurs, située sur la rue et en retrait, se glisse dans l’angle nord-ouest, et ouvre sur un hall généreux équipé d’une immense galerie-bibliothèque exposant une kyrielle de livres. Après la zone d’accueil et au centre de l’édifice, se positionne le noyau de circulation verticale permettant l’accès aux étages. […]

Le hall d’accueil des visiteurs, est agrémenté d’une galerie-bibliothèque

 

Fiche technique :
Maîtrise d’ouvrage : Hachette Livre
Maîtrise d’oeuvre : JFA
Jacques Ferrier architectures
Paysagiste : agence TER
Contractant général : ABCD Advanced
Maîtrise d’oeuvre d’exécution :
Sogeti Ingénierie
Assistant à la maîtrise d’ouvrage :
Egis Conseil Bâtiments
Bureau d’études Structure : HDM Ingénierie
Bureau d’études Environnemental :
Dauchez-Payet
Bureau d’études Acoustique : Altia
Bureau d’études Fluides et économiste :
Sogeti Ingénierie
Surface : 20 700 m²
Coût des travaux : 45,5 M€ HT

Texte : Carol Maillard
Visuels : © Luc Boegly

Retrouvez la suite de l’article dans le n°74 d’ArchiSTORM