tribune-libre-glories-barcelone

VERS DE NOUVEAUX MODELES DE COMMERCE – L35

TRIBUNE LIBRE

L35 ARCHITECTURE, URBANISME, DESIGN

Étant l’un des moteurs qui contribue à consolider les espaces urbains, le commerce se doit donc de répondre aux nouvelles expectatives et se réinventer constamment.

Les modes de vie, les attentes et les besoins des populations évoluent continuellement. Les nouvelles générations ont durablement transformé les façons de vivre, les échanges et les modes de consommation… L’avènement d’internet, qui a engendré une grande révolution, a secoué un certain nombre de principes immuables. Nous avons ainsi aujourd’hui le sentiment d’avoir tout vu, tout connu, tout acheté, grâce à cette grande fenêtre ouverte sur le monde, ce qui nous amène à ne nous déplacer que pour des besoins spécifiques, des échanges sociaux ou encore la recherche de nouvelles sensations et expériences.

Une conscience environnementale est également venue frapper nos esprits et a modifié la vision que nous avions de notre métier et, par conséquent, des réponses à offrir qui se doivent désormais d’être « écoresponsables » dans les limites de l’« économiquement possible ». En tant qu’architectes nous devons nous efforcer à comprendre ces nouvelles données, et à déchiffrer les attentes afin de concevoir des espaces appropriés, moyennant l’urbanisme et l’architecture.

Dans le processus de recréation des centres commerciaux, un examen critique des modèles préexistants est aussi nécessaire que la conviction que l’activité commerciale est historiquement l’une des plus dynamiques et des plus évolutives de nos villes. Étant l’un des moteurs qui contribue à consolider les espaces urbains, le commerce se doit donc de répondre aux nouvelles expectatives et se réinventer constamment. L’utilisation intensive des espaces commerciaux détermine l’activité quotidienne d’une partie très importante de la population. Par conséquent, ces derniers devraient être conçus suivant le même degré de détail, de soin et de traitement que ceux requis pour d’autres espaces urbains qui accueillent nos activités quotidiennes. Dans un secteur en évolution constante, où le commerce numérique s’accroît et où l’offre commerciale est aussi compétitive, il est essentiel de trouver des aspects distinctifs pour renouveler les centres commerciaux et les transformer en de véritables lieux d’échange : attractifs, confortables et surprenants.

urbanisme commercial
Cœur de Ville de Bezons

 

Dans ce contexte, les architectes sont confrontés à un défi : interpréter les attentes spatiales et sensorielles des utilisateurs afin de leur offrir une expérience qualitative et personnalisée. Le plaisir, la culture, la promenade, la restauration, les loisirs partagés en famille ou entre amis, sont des expériences que l’e-commerce peut difficilement proposer, et qui sont devenues indispensables pour le parcours client. L’urbanisme et l’architecture y jouent un rôle déterminant.

Dans le cas d’une rénovation en centre-ville, la proposition doit être considérée aussi bien d’un point de vue urbanistique, qu’environnemental et esthétique. Ainsi, au cœur de Barcelone, un équipement commercial et tertiaire obsolète a été transformé dans le souci d’une continuité urbaine. Le « commerce de rue » a été récupéré et l’offre de restauration renforcée. Désormais la ville dispose d’un nouvel espace urbain qui favorise les échanges sociaux et invite à la convivialité.

Par ailleurs, la typologie des centres commerciaux ouverts, dont La Maquinista (Barcelone, 2000), peut être considérée comme précurseur de l’urbanisme commercial actuel, visant à intégrer le commerce dans la ville. Les centres commerciaux aspirent ainsi à devenir des espaces urbains en réintégrant la promenade et la convivialité citoyenne.

L’urbanisme commercial paraît propice au développement d’un tissu urbain où différents secteurs d’activité peuvent coexister : résidentiel, tertiaire, commerce, équipement, etc. Les synergies dérivées de la mixité d’usages sont le point de départ de la création d’une ville. Ainsi, la présence d’établissements commerciaux, situés de manière stratégique dans le réseau urbain, génère tout un système de circulation et de flux auquel l’architecture doit répondre.

Un nouveau modèle d’urbanisme commercial est apparu depuis quelques années dans les centres-villes, la nouveauté résidant sur une gestion unique, comme dans les centres commerciaux, du positionnement des enseignes ou de l’exploitation postérieure. (…)

 

Découvrez la tribune libre au sein du numéro 98 du magazine Archistorm daté septembre-octobre 2019 !