ZAHAMORPHOSE À MACAU

EXPÉRIENCE HÔTELIÈRE

HÔTEL MORPHEUS

ZAHA HADID ARCHITECTS

En juin 2018, soit deux ans après sa mort prématurée, Zaha Hadid voyait inaugurer son architecture la plus complexe, l’hôtel de luxe Morpheus à Macau. Ses études et sa mise en œuvre prirent sept ans du fait de la complexité technique de l’exceptionnel exosquelette de cette tour de 160 m de haut. Cet exploit métamorphose la City of Dreams, vaste complexe de jeux de casino développé par Melco Resorts & Entertainment sur l’isthme de Cotai, gagné sur le delta de la Rivière des perles.

Colonie portugaise durant 400 ans, Macau a été rétrocédé en décembre 1999 à la République populaire de Chine sous le statut de Région administrative spéciale, tout comme sa voisine britannique Hong-Kong. Grâce à plusieurs extensions maritimes, sa superficie (30,3 km2) a triplé en moins d’un siècle. Trois ans après l’aéroport gagné sur la mer en 1995, l’isthme de Cotai (5,9 km2) a réuni les iles de Coloane et Taipa, à l’embouchure de la Rivière des perles au sud-ouest de la péninsule de Macau.

© Ivan Dupont et Virgile Simon Bertrand

« La ville de l’indulgence »

Avec moins d’ambages que le poète W. H. Auden, Orson Welles y voit « la ville la plus pervertie au monde ». Son histoire et son statut en firent d’abord le casino de l’Asie avant qu’il n’en devienne depuis 2005 celui de la planète avec un chiffre d’affaires quatre fois supérieur à celui de Las Vegas. À proximité directe de l’aéroport international et à 60 km de Hong Kong à laquelle le relie depuis peu un gigantesque pont, l’ancien bras de mer « comblé » héberge une concentration de casinos, de grands hôtels, boutiques de luxe et salles de spectacles qui lui vaut le surnom de Cotai Strip.

Inaugurée en 2009 et développée par le groupe hongkongais Melco Resorts & Entertainment opérant dans les jeux à Manille et Macau, la City of Dreams comptait jusqu’alors 475 tables de jeux, 4 hôtels, deux théâtres, un vaste centre commercial haut de gamme et 20 restaurants. En 2012, le promoteur confiait à Zaha Hadid le projet hôtelier 5* devant finaliser son opération immobilière. Avec près de 780 chambres et suites, Morpheus allait porter sa capacité d’hébergement à 2 170 clés !

Portant le nom du dieu grec des songes – fils d’Hypnos (le Sommeil) et de Nyx (la Nuit) , Morpheus devait selon les souhaits de son commanditaire « satisfaire les rêves les plus sophistiqués des voyageurs internationaux de demain » et préfigurer un nouvelle marque d’hôtellerie de luxe !

© Ivan Dupont et Virgile Simon Bertrand

Architecture unique pour contraintes multiples

À Macau, les constructions doivent satisfaire à des normes particulièrement contraignantes en matière sismique et climatique, de typhons et de submersion. Son climat subtropical humide impose des dispositifs anticorrosion et d’isolation thermique, tout particulièrement pour limiter les apports calorifiques solaires.

 

Texte : Lionel Blaisse
Visuel à la une : Ivan Dupont et Virgile Simon Bertrand

Découvrez l’intégralité de l’article sur l’hôtel Morpheus au sein du numéro 97 d’Archistorm, daté juillet-août 2019 !