EXTRAIT I HORS SÉRIE : DRLW ARCHITECTES

EXTRAIT

HORS SÉRIE : DRLW ARCHITECTES

Concevoir avec l’existant
En parcourant la liste des principales réalisations de l’agence alsacienne drlw, on est surpris du peu de presse dont elles ont fait l’objet. Comment les revues d’architecture ont-elles pu passer à côté de l’élégant aéroport de Bâle-Mulhouse, de certains de ses établissements scolaires, ou de l’Agence territoriale Sud Alsace ? On pourra bien sûr arguer que l’architecture parle d’elle-même et qu’elle n’a pas forcément besoin de se faire accompagner d’un discours pour exister. Quoi qu’il en soit, drlw a réalisé, ces vingt dernières années, un nombre considérable de projets qui présentent, en plus de leurs qualités spécifiques, l’intérêt d’afficher un parti pris sur le traitement de l’existant et l’acte de concevoir dans des environnements bâtis. Cette démarche s’est développée bien avant que la reconversion et le maintien de l’existant ne deviennent des postures vertueuses de notre nouvel éthos écologique.
Ces projets ont en commun le sens de l’ancrage local et l’attention particulière portée à la qualité constructive. Situés entre Strasbourg et Mulhouse, ils ont été réalisés en mission complète. Ils s’élaborent à partir d’un choix affirmé de la reconversion, pour laquelle l’ajout se limite au strict nécessaire, associée à une économie de la construction qui respecte ce qui existe déjà. À ce titre, drlw pourrait légitimement figurer parmi les agences d’architecture ayant érigé l’intervention qualitative dans l’existant en principe fondamental de conception. Le maintien et la transformation du bâti existant est une priorité, que ce soit pour des raisons environnementales, patrimoniales ou simplement architecturales. Faisant partie des concepts défendus par les fondateurs de drlw, la ligne incarnée par Denis Dietschy, Jean-Marc Lesage et Christian Weinmann perdure à l’heure du passage de témoin et du remplacement progressif des « associés historiques » par une nouvelle génération d’architectes.

À chaque projet une réponse adaptée
drlw architectes est née de l’association de quatre architectes aux parcours différents, mais complémentaires. Depuis sa création, en 1979, l’agence a développé une solide expérience dans des domaines et des échelles très variés. Elle intervient en tant qu’architecte mandataire sur tout le territoire français, pour des maîtres d’ouvrage publics ou privés, sur des projets extrêmement divers : aéroport international, programme de logements, bâtiment tertiaire ou industriel, résidence d’accueil pour personnes âgées, établissement scolaire…
Elle intègre systématiquement une démarche environnementale forte, tant dans la conception du bâtiment que dans sa gestion technique et celle de ses équipements. Elle s’attache à maîtriser le budget, en phase projet, pendant les travaux, mais également en y associant la notion de coût global. Les maîtres d’ouvrage qui lui font confiance apprécient la présence, au sein même de l’agence, d’économistes de la construction et d’ingénieurs travaux expérimentés.
Capacité d’écoute, concertation permanente, critique constructive et plaisir de créer sont les exigences déployées par la soixantaine de collaborateurs de l’agence pour apporter à chaque projet une réponse adaptée à l’échelle du site.
Qu’il s’agisse de la construction de l’EuroAirport de Mulhouse-Bâle-Fribourg, de l’aérogare de Mayotte, de la construction de l’École européenne de Strasbourg ou de la rénovation du quartier de la Coop dans cette même ville, chacune des réalisations témoigne d’une capacité d’intervention au service d’une architecture forte.

Les figures de l’agence
La direction de notre équipe jouit de l’influence de quatre membres qui ont chacun apporté leur pierre à l’édifice, et ont enrichi l’agence de leur expérience et leur vision.
Après avoir obtenu son diplôme d’architecte à l’École d’architecture de Strasbourg, Denis Dietschy fonde, en 1979, avec Serge Chauvet l’agence qui deviendra progressivement drlw architectes. Il est rejoint par Fabien Rey en 1988, Jean-Marc Lesage en 1991, Christian Weinmann en 2003 et Damien Cordier en 2014.
Depuis sa création, l’agence a intégré de nouveaux associés et voit son activité se développer progressivement, pour atteindre un chiffre d’affaires de 5,7 M€ et un effectif d’environ 60 personnes.
Aujourd’hui, il est né de cette association une agence forte, stable et créative, agissant avec aisance dans les phases conception comme dans les phases réalisation.
L’année 2021 marque une ère nouvelle dans son évolution, avec l’intégration de six collaborateurs aux postes d’associés : Aurélie Schiavi, Lucien Mlynek et Stéphane Gréder à l’agence de Mulhouse ; Golnaz Ghadamian, Martin Goepfert et Benjamin Ringeisen à l’agence de Strasbourg. (…)

QUELQUES PROJETS

Aéroport de Brest

© Xavier Boymond

Réalisée en 2008, l’aérogare de Brest est un équipement adapté au potentiel de croissance de la région Bretagne. Évolutive, elle a été conçue de sorte à pouvoir s’étendre à l’avenir. Son adaptabilité ne l’empêche pas d’être un édifice compact affichant une forte identité architecturale, au croisement de la mer et de l’air, comme la ville qu’elle représente.
Raie volante inondée de lumière, l’aérogare dispose d’un cloisonnement intérieur modulable et démontable. L’aménagement garantit l’indispensable séparation des passagers à l’arrivée et au départ tout en offrant des possibilités de gestion globale des surfaces.


L’atelier à Mulhouse

© Éric Toussaint

Gymnase de la Doller à Mulhouse

© Éric Toussaint

Issu d’une volonté de doter l’agglomération d’une structure sportive de haut niveau, le nouvel équipement offre aux habitants de Bourtzwiller un repère capable de donner consistance à leur quartier. Tout en contraste par rapport aux volumétries cubiques déjà présentes, le bâtiment lumineux, fédérateur et attractif a pour ambition de devenir à la fois le signal du pôle sportif, le lieu de vie du quartier, le symbole de son renouveau et l’enveloppe idéalement adaptée à la pratique des sports de compétition.
Une peau de métal perforé, légèrement dorée, allusion aux coupes et aux médailles sportives, habille et protège le bâtiment. Elle règle les apports thermiques ainsi que la lumière naturelle ou artificielle selon les besoins. Flexible et fonctionnel, l’équipement permet d’accueillir un nombre important d’activités variées, de manière différenciée ou simultanée. À l’intérieur, les ouvertures situées en toiture et en façade ainsi que les baies vitrées qui séparent les salles permettent de profiter au mieux de la lumière naturelle ; elles favorisent, de la même manière, la vision et la surveillance de la vie qui s’y déroule.

Textes Christophe Catsaros
Visuel à la une © Éric Toussaint

Retrouvez l’intégralité du Hors Série sur DRLW Architectesen libriaires spécialisées et au sein du daté novembre-décembre 2021 pour les abonnés