RÉALISATION I BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES MUNICIPALES, GRÂNDOLA, PORTUGAL PAR MATOS GAMEIRO ARQUITECTOS ET PEDRO DOMINGOS ARQUITECTOS

RÉALISATION

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES MUNICIPALES, GRÂNDOLA, PORTUGAL
MATOS GAMEIRO ARQUITECTOS ET PEDRO DOMINGOS ARQUITECTOS

« La littérature est la preuve que la vie ne suffit pas. »

Fernando Pessoa

Grândola est une petite ville du Portugal située dans le district de Setúbal, dans la région de l’Alentejo, à 25 kilomètres à l’est de l’océan. Grândola, dont le nom résonne encore pour beaucoup grâce à la chanson célèbre Grândola, Vila Morena de José Afonso qui fut le signal déclencheur de la révolution des OEillets en 1974, est aujourd’hui un centre historique qui se restructure.

Recréer la place des palmiers

Grândola est une petite ville du Portugal située dans le district de Setúbal, dans la région de l’Alentejo, à 25 kilomètres à l’est de l’océan. Grândola, dont le nom résonne encore pour beaucoup grâce à la chanson célèbre Grândola, Vila Morena de José Afonso qui fut le signal déclencheur de la révolution des Œillets en 1974, est aujourd’hui un centre historique qui se restructure.

La place de la République, mieux connue localement sous le toponyme de place des Palmiers, y est porteuse d’une forte image symbolique au centre de la ville, image dont les traits s’étaient quelque peu effacés au fil des années. Y installer la nouvelle bibliothèque et les archives municipales restaure la signification du lieu, y associer la plantation de nouveaux palmiers (car les arbres précédents avaient dû être abattus par nécessité), un nouveau mobilier urbain, un nouveau pavage autour de la statue existante du docteur Jacinto Nunes replace ce haut lieu de rencontres sociales, de culture et de loisirs dans une nouvelle mémoire renforcée, emblématique du centre-ville.

Place de la République (place dite « des Palmiers »)
Salle de lecture des adultes (premier étage)

Harmoniser les échelles

Au terme d’un concours international d’architecture, les architectes Pedro Matos Gameiro (Matos Gameiro arquitectos) et Pedro Domingos (Pedro Domingos arquitectos) donnent à ce nouveau bâtiment la présence d’un signe urbain majeur qui se place naturellement dans le réseau des perméabilités urbaines et dans le paysage du quartier.

Le bâtiment s’articule aussi subtilement avec les hauteurs diversifiées des bâtiments voisins d’époques variées et, ainsi, défragmente et insère « amicalement » ses différents volumes dans les échelles de la ville sans renier une prégnance forte.

Entrée de la bibliothèque sur la place de la République

Et coule la fontaine

L’abri des livres, celui des archives et la protection du soleil se rejoignent dans le génie du lieu tout en revendiquant un modernisme régional parfaitement assumé !

Franchir le mystère extérieur des murs aveugles, pénétrer au cœur de la bibliothèque… tourner la page de couverture et découvrir l’aventure des livres… voilà la séquence proposée !

Enduits blancs, pierres locales, ouvertures de taille réduite, patio central, galeries ombragées et fontaine s’unissent alors pour restituer un caractère local pleinement actuel.

À travers la pénombre de l’étroit passage d’entrée, une continuité s’installe naturellement, dans une séquence typique du sud du Portugal, entre la place de la République et le patio interne à double hauteur à ciel ouvert, véritable accueil du lieu qui distribue les différents espaces et qui, par les escaliers, guide vers le balcon qui domine « municipalement » la place des Palmiers.

Une rampe douce amène alors le visiteur au niveau du patio sous le ciel bleu, véritable temps de silence délicatement révélé par le bruit de la fontaine. Les galeries périmétriques de ce cloître accompagnent le retour à l’échelle humaine, à l’ombre, à la protection, et guident le parcours autour de la cour de graviers plantée d’un jacaranda, arbre-signe de sagesse et de renaissance.

Le patio central avec le Jacaranda

Au rez-de-chaussée, la réception, les espaces de conférence et d’exposition et la salle de lecture des enfants ouvrent largement leurs fenêtres sur le patio central.

À l’étage prennent place le volume des archives et la salle de lecture des adultes, qui s’ouvre sur le balcon « municipal ».

Le grand patio intérieur, par sa nature et son volume, se veut espace public interne. Il suggère et permet de nombreuses activités et rencontres qui complètent et dialoguent ainsi avec le programme initial du bâtiment lui-même.

Syncrétisme parfait du monastère chrétien, de l’habitat arabo-andalou et du modernisme portugais contemporain, le bâtiment de la bibliothèque et des archives municipales de Grândola se révèle une évidence éclatante dans la ville.

Perspective isométrique

Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage : Câmara Municipal de Grândola (Ville de Grândola)
Maîtrise dœuvre : Pedro Matos Gameiro (Matos Gameiro arquitectos) et Pedro Domingos (Pedro Domingos arquitectos), Lisbonne. Collaborateurs : Paulo Dias, João Varela, João Carlos Lopes, Abílio Silva, Pedro Gonçalves, Raquel Pereira
Entreprise de construction : Habitâmega Construções SA
Structures : Fernando Rodrigues (Alves Rodrigues & Associados
Électricité et télécommunications : Luís Mira (Ohmsor)
Sécurité incendie : Luís Mira (Ohmsor)
Installations mécaniques : Guilherme Carrilho da Graça, Pedro Paredes (Natural Works)
Traitement de l’eau et égouttage : João Guimarães
Paysagiste : Leonor Cheis (NPK Arquitectos Paisagistas Associados)
Années de réalisation : 2016-2021
Coût : 1,56 M€
Superficie : 1 950 m2

Texte Hugues Wilquin (e.c.a. David Bayle)
Photos Francisco Nogueira

retrouvez l’article sur la Bibliothèque et Archives municipales, Grândola, Portugal par Pedro Matos Gameiro (Matos Gameiro arquitectos) et Pedro Domingos (Pedro Domingos arquitectos) dans Archistorm daté septembre – octobre 2021