RÉPONSE D’EXPERT I LAUDESCHER, INTERVIEW DE RODRICK CARRASCO

RÉPONSE D’EXPERT

LAUDESCHER
INTERVIEW DE RODRICK CARRASCO, DIRECTEUR GÉNÉRAL

 

Implanté en Normandie, à Carentan-les-Marais (Manche), le fabricant de menuiseries Laudescher continue d’innover grâce à un parc de machines performant qui s’appuie sur la commande et la découpe numériques. En 2021, il commercialise un produit inédit : PAREA Jungle. L’habillage extérieur à claires-voies imite les nœuds du bambou et fait entrer un peu plus de nature au cœur de nos villes.

 

La rédaction : Depuis près de soixante ans, l’entreprise Laudescher place l’innovation au cœur de son activité. Comment la recherche de nouvelles techniques se traduit-elle aujourd’hui ?

Rodrick Carrasco : Nous continuons à investir dans des outils de pointe, des machines de dernière génération au potentiel fabuleux, qui allient finesse de réalisation et productivité. Nous pouvons travailler le bois dans tous les sens, à des cadences industrielles pouvant aller jusqu’à plus de 60 mètres linéaires par minute. Ainsi nous développons de nouvelles créations, testons les prototypes, ce qui nous permet de sortir une nouvelle gamme tous les deux ans. Nous travaillons de concert avec nos partenaires, nos designers, nos acousticiens, mais aussi nos fournisseurs. De cette façon, nous avons pu retirer tous les solvants de nos produits de finition Wax Color, pour offrir des solutions uniquement en phase aqueuse. Ces démarches ne sont pas simples : les changements de composition nous ont conduits à résoudre des problèmes de teinte, de séchage, de process en usine, etc. Mais, évidemment, nous pouvons compter sur le potentiel humain, d’où les investissements que nous venons de réaliser dans un bâtiment de 600 m2 qui sera dévolu à la R&D et à la formation ; il devrait être opérationnel sous peu.

La gamme Linea 3D permet de créer des motifs sur-mesure

La rédaction : La collaboration avec Woodlabo a permis d’exploiter tout le potentiel d’usinage en 3D. Quels types d’ouvrages êtes-vous en mesure de réaliser grâce à cet outil ?

R.C. : Designers et menuisiers Compagnons du devoir, les membres du collectif Woodlabo ont développé une expertise et un savoir-faire au service de l’innovation autour du bois. En détournant une machine de son utilisation classique, les designers et les équipes Laudescher sont parvenus à exploiter tout le potentiel d’usinage en 3D. En jouant sur les formes, les rythmes et les lumières, la collection « haute couture » LINEA 3D est née, chaque lame de bois pouvant être usinée indépendamment avec une grande précision. Nous avons apporté aux panneaux des ondulations, des pixels, des motifs hexagonaux ou encore l’imitation du bambou. Le champ ouvert est infini, pour le plus grand bonheur des architectes qui trouvent ici de nouvelles ressources créatives pour leurs projets. Laudescher poursuit ce travail, notamment sur la gamme PAREA pour l’extérieur.

La rédaction : Comment Laudescher accompagne-t-elle les architectes dans la conception de leurs projets ?

R.C. : Le projet de la construction de la passerelle couverte de la gare de Køge, au Danemark (plusieurs fois primé), est un très bon exemple. L’agence d’architecture danoise Cobe a pu s’appuyer en amont sur Laudescher et son bureau d’études pour valider la faisabilité de son projet et avancer pas à pas afin de répondre aux nombreux défis esthétiques et techniques de la construction du pont couvert. Il s’agissait aussi d’accompagner l’agence dans la conception d’un système de mise en œuvre sur mesure. Laudescher a su comprendre l’enjeu du projet et apporter tout son savoir-faire pour retranscrire fidèlement le dessin de l’architecte avec sa solution de panneaux en bois massif LINEA. Par les courbes du bois, l’architecte souhaitait apporter de la fluidité à l’ensemble, tout en réduisant la perspective pour éviter un effet tunnel interminable, sans oublier de donner du rythme et de la chaleur à ce lieu de mouvement. La clé de la réussite de cette réalisation fut de procéder en amont à une modélisation complète de l’intégration des panneaux sur la structure, pour un ajustement technique particulièrement précis, avec un résultat impressionnant.

Les plafonds suspendus sont réalisés en chêne (gamme Linea) © Nicolas Mateus

La rédaction : L’entreprise, historiquement engagée sur le plan du développement durable et de la protection de l’environnement, vient d’obtenir le label Craddle to Craddle (C2C) pour la gamme LINEA. Pourriez-vous nous rappeler les enjeux d’une telle certification ?

R.C. : Basée sur l’écoconception et l’économie circulaire, elle considère toute matière comme une ressource et fait disparaître la notion de déchet. En français, l’expression signifie « du berceau au berceau ». Pour la certification, l’organisme s’est assuré, entre autres, que rien ne venait altérer la qualité des matières premières tout au long du cycle de vie du produit. Ce label vient compléter une démarche entamée depuis longtemps, notamment avec un approvisionnement en ressources durables de bois massif (PEFC ou FSC®), le recyclage des déchets, la suppression de tout produit qui pourrait être polluant (colle, vernis, etc.), le respect de la qualité de l’air intérieur, la maximisation de la recyclabilité et la bonne gestion de la fin de vie des gammes de produits. Les bons résultats sur tous ces critères permettent à Laudescher de contribuer à des projets labellisés HQE, BREEAM, LEED, Effinergie ou Blue Angel. L’obtention de la certification C2C, de plus en plus exigée en France, permettra aux maîtres d’œuvre et entreprises de répondre avec Laudescher aux appels d’offres les plus exigeants en matière environnementale.

Propos recueillis par Pauline Malras
Visuel à la une La courbure de l’habillage de la passerelle de la station Køge Nord (architectes Cobe, en collaboration avec Dissing+Weitling) a nécessité un calepinage particulièrement délicat © R. Hjorshoj

Retrouvez la réponse d’expert de Rodrick Carrasco, directeur général de Laudescher, dans archistorm daté mai – juin 2021