AU CŒUR DES GRANDS CRU

Texte : Christine Blanchet
Visuel à la uneRolf Julius – Singing © Jérémie Buchholtz

Le Domaine Chasse-Spleen

L’ART CONTEMPORAIN AU CŒUR DES GRANDS CRUS

Situé à Moulis-en-Médoc en Gironde, le prestigieux domaine viticole, dirigé avec passion par le couple Céline et Jean-Pierre Foubet, accueille en son sein un nouveau centre d’art contemporain. Le « white cube », ainsi dénommé, est une extension attenante au château, offrant 330 m2 d’exposition et trois chambres d’hôtes, pour une immersion totale dans l’art contemporain.

Morgane Tschiember – Bubbles (2015) Installations verre soufflé, métal, béton © Jean-Marc Palisse

L’origine du domaine remonte au XVIIIe siècle, lorsque les grands bourgeois bordelais sont autorisés par le roi à acquérir des terres. Mais c’est au XIXe siècle qu’il est baptisé « Chasse-Spleen » par la propriétaire de l’époque, Rosa Ferrière, vraisemblablement inspirée par l’univers symboliste d’Odilon Redon, dont la propriété parentale se trouvait à proximité.

Un joli signe de prédestination pour ce domaine qui aujourd’hui allie la tradition du vin et la création contemporaine. Céline Villars-Foubet, qui en a hérité en 2000, le dirige depuis avec son époux, Jean-Pierre Foubet.

Si tous les deux perpétuent, avec talent, l’élaboration de ce Grand Cru Exceptionnel, ils ont rapidement manifesté le désir de partager avec les visiteurs et leurs employés leur amour pour l’art contemporain.

Malgré des débuts qu’ils qualifient timides dans leurs acquisitions, aujourd’hui, par le biais de leur société, ils ont réuni plus d’une centaine d’œuvres qui parsèment l’intérieur du château, le chai ou encore le parc. Aussi l’arrivée devant le château du xviiie siècle se fait-elle remarquable par la présence géante de la paire de bottes de Lilian Bourgeat, installée en 2009. Le ton est donné par ce clin d’œil à la fois au monde agricole et à celui de l’art. La déambulation dans le parc se poursuit avec des œuvres tout aussi étonnantes : Morgane Tschiember, Vincent Gavinet ou encore les intrigantes bouteilles de gaz en béton d’Otani. Mais le parcours pénètre aussi à l’intérieur du château et dans le chai, avec une anamorphose de Felice Varini.

À Chasse-Spleen, les propriétaires veulent dépasser la nostalgie de leur métier pour l’inscrire dans le temps présent et le choix de l’art contemporain est apparu comme une évidence. De cette façon, ils ont souhaité franchir une nouvelle étape en créant leur propre centre d’art et renforcer leur engagement et leur soutien pour l’art et également, les artistes.

Yeesookyung, Translated Vase, 2010, céramiques, éxpoxyde, feuille d’or de 24Ko – 158x90x90cm © Jean-Marc Palisse

(…)

Retrouvez cet article dans son intégralité au sein d’archiSTORM #85, disponible en kiosque !