CŒUR DE STATION DU CAP D’AGDE

RÉALISATION

CAP D’AGDE

A+ ARCHITECTURE

 

Le Coeur de Station du Cap d’Agde se présente comme un manifeste en trois chapitres. Respectueux de l’histoire du lieu et particulièrement de celle d’une station créée ex nihilo par Jean Le Couteur, architecte célèbre dans les années 1960-1970, les architectes actuels ont souhaité s’inscrire dans la continuité des réflexions urbanistiques précédentes en apportant une touche résolument contemporaine et créer un lien entre le port et l’ensemble de la station. L’artiste contemporain d’origine sétoise, Hervé Di Rosa, a joué de manière malicieuse et personnelle autour du thème aquatique sur l’ensemble de la résille légère qui habille les deux bâtiments de ce belvédère entre terre, mer et ciel.

© Camille Gharbi

Un projet d’envergure autour d’un pôle d’attractivité

À travers le programme de réaménagement, la Ville désire créer un lien entre les quartiers résidentiels et la marina qui joue le rôle de « porte d’entrée » du Cap. Ce dessein, pensé comme un quartier-jardin valorisant la faune et la flore, reflète l’envie de la cité de faire une jonction entre la partie nord de la ville et son port pour lui offrir une meilleure cohésion urbanistique. A+ Architecture a conçu une véritable agora piétonne, verticale et en trois dimensions, entièrement accessible à pied.

Une place hélicoïdale, sur plusieurs niveaux, qui rappelle par ses enroulements les formes souples d’une coquille. Pour affirmer la modernité de cette station imaginée lors de la mission Racine, ce Cœur de Station devient le symbole de l’entrée du Cap dans le nouveau millénaire. Le centre s’élargit. Jusqu’ici cantonné au seul port, l’ensemble du plan replace les commerces situés au nord, et donc au dos de l’animation portuaire pour s’étendre vers Agde et amener de la vie vers les autres quartiers via un cheminement aménagé ainsi que des passerelles qui redessinent l’extension sur une butte végétalisée. L’équipement central et attractif se concentre autour de deux constructions, le casino et le Palais des Congrès en proposant un parcours paysagé offrant à chaque niveau des vues panoramiques entre terre et mer, du mont Saint-Loup au port. La place piétonne entre les deux bâtiments permet d’accéder aux différents niveaux des équipements, et crée une centralité verticale dynamique, qui se manifeste comme un lieu de rencontre indispensable à la vie de quartier très dispersée. Le tablier extrêmement léger repose sur des poteaux arborescents qui s’inspirent de la végétation environnante et s’y fondent. Pour l’occasion, l’ensemble des plantations de 750 arbres d’essences méditerranéennes a été conçu afin de laisser davantage de place à la biodiversité. L’enjeu de cette conception urbaine de l’entrée de ville avec la création d’un ensemble architectural réside dans cette volonté d’offrir un quartier totalement piéton en aménageant des habitations, des commerces et des parkings au cœur d’un parc.

 

Texte : Isabelle de Maison rouge
Visuel à la une : Camille Gharbi

 

Découvrez l’intégralité de l’article sur la réalisation du Cœur de Station du Cap d’Agde au sein du numéro 97 d’Archistorm, daté juillet-août 2019 !