CLÉS DE SOL

ENTRÉE EN MATIÈRE

LA MATIÈRE AU DÉFI DE L’INNOVATION

 

 

L’architecture intérieure se dote de revêtements de sol aux propriétés esthétiques plurielles, pour des effets aussi immersifs que texturés. Bois, béton, vinyle… Lesmatières s’imposent au service de la surface, en associant propriétés techniques et désirs d’esthétique. Sélection.

 

 

Diamond 3D Cubes Soft
© Moduleo

Inspiration minérale

MODULEO

Conscient des possibilités visuelles et graphiques qu’offre une vaste surface comme celle du sol, Moduleo s’est imposé comme spécialiste des sols en vinyle de luxe modulaires sous forme de planches et de dalles, également appelés LVT (Luxury Vinyl Tiles). Résistant à l’usure et aux taches, adaptés pour des pièces fortement assujetties à l’eau comme la cuisine et la salle de bains, mais également compatibles avec un chauffage par le sol : Moduleo tient compte des paramètres de vie dans l’habitat contemporain pour proposer des gammes adaptées à l’habitat d’aujourd’hui. Fabriqués en Belgique, les sols Moods de la marque comportent jusqu’à 50 % de matériaux recyclés ; ces derniers manifestent de nombreux motifs graphiques à assembler pour obtenir un sol d’exception. Pentagones, losanges, carrés ou encore points hongrois… La fibre géométrique de Moods est basée sur une véritable ode à la décoration, pour une personnalisation optimale de l’intérieur. De quoi poursuivre de nouvelles perspectives optiques tout en considérant la résistance au sol.

 

 

 

Envie esthétique

THESIZE

Vue du théâtre Barceló, Madrid. Surface Compacte Frittée Neolith® by TheSize
© TheSize

Basé en Espagne, TheSize a été fondé en 2009 dans l’objectif de renouveler une catégorie de matériel adaptable pour la construction intérieure et extérieure, notamment du revêtement de sol. En 2011, la jeune marque lance Neolith® : une surface compacte haut de gamme qui combine matières naturelles recyclables – argile, feldspath, silice, oxydes minéraux – et technologie, à travers une dalle high-tech. N’étant pas assujetti à la porosité, Neolith® affirme ses propriétés hygiéniques, sa résistance à la chaleur et aux rayons solaires ainsi que son imperméabilité aux produits chimiques. Fort de cette durabilité, TheSize crée ses produits à travers son frittage technologique breveté en exposant ses matériaux à des pressions et des températures élevées (environ 1 200 °C) afin de procurer un résultat esthétique rappelant la formation naturelle des pierres. Ce processus attribue des traits physiques et mécaniques inédits en termes de compactage, et repousse les limites des possibilités en matière de couleurs et de textures. Une solution architecturale de pointe et avantgardiste, illustrée à travers des projets comme la rénovation du théâtre Barceló à Madrid ou de l’intérieur de la Casa Calvet de Gaudí à Barcelone.

 

Inspiration minérale

2TEC2

Vue de l’ambassade de Norvège à Athènes by 2tec2
© 2TEC2

Lancé en 2005, 2tec2 explore un choix de revêtements de sol adaptés aux secteurs les plus variés : bureaux, hôtellerie, commerces, institutions culturelles ou encore établissements de santé… La marque belge, qui trouve ses origines dans l’industrie textile, mise sur une qualité résistant aux espaces publics à haute fréquentation. Son objectif ? Apporter un sol hybride conçu à partir de fibres de verre et de vinyle dont la robustesse rejoint la fonctionnalité et l’esthétique du lieu. Dernier projet en date, celui de la conception de la nouvelle ambassade de Norvège située à Athènes (signée GFRA Architecture) où plus de six cents mètres carrés ont été recouverts du revêtement Lustre Magnetite. Pensé pour refléter la lumière naturellement, cette création de 2tec2 composée de dalles sans joints visibles détient la capacité de changer de ton et de couleur en fonction du point de vue, tout en créant une illusion d’optique. Le produit favori de nombreux architectes et décorateurs, qui emprunte ses effets au vocabulaire minéralogique : de la même manière que les roches et les cristaux, sa surface irrégulière affirme un relief polygonal qui se joue de la luminosité.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Texte : Lucien Froment