indisciplines, sol, moquette, design, archistorm, revetement intérieur

Réponse d’expert : revêtement intérieurs, une interview de Béatrice Delon designer & co-fondatrice du studio Insdisciplines

TRIBUNE D’EXPERT

Béatrice Delon,
Designer & Co-fondatrice du studio Insdisciplines

De quels constats créatifs est né Indisciplines ?

La personnalisation prend une place de plus en plus importante dans l’univers de la décoration. Elle se démocratise à travers de nouveaux supports, de nouvelles surfaces et des approches toujours plus simples et accessibles, y compris pour des pièces uniques. Dans cette logique, nous avons souhaité faire du sol un espace dédié à la couleur et au dessin, au même titre que tous les produits de l’environnement dans lequel il s’inscrit. Ceci, avec la même souplesse et les mêmes facilités. L’alliance de la qualité de la technologie allemande avec la touche de design et de goût français a permis que ce challenge dédié à la personnalisation soit relevé tel que nous le souhaitions. Le pari d’indisciplines : permettre de créer en toute liberté, sans “la liste de nos contraintes”.

Vous renouvelez l’esthétique de la moquette traditionnelle en offrant la possibilité de la personnaliser. De quelle manière s’impose-t-elle comme un support décoratif aujourd’hui ?

Nous ne pensons ni moquette ni technique en premier lieu, nous pensons rêve, conception, dessin, graphisme et couleurs. La moquette est aujourd’hui un support physique, le medium qui nous permet de concrétiser les envies des architectes, décorateurs, designers et hôteliers, de les rendre visibles à travers un produit pérenne. Ses qualités de résistance à l’usure, d’acoustique, de confort à la marche, de facilité d’entretien et de maintien des particules de poussières au sol en font un produit idéal et unique. La moquette procure un confort perceptible dès que l’on pénètre dans un lieu qui en est couvert. Pour ne pas se priver de ses bienfaits, une image plus jeune correspondant aux tendances et aux envies d’aujourd’hui est nécessaire. Nous ne fabriquons pas de la moquette, nous créons de l’image.

indisciplines, sol, moquette, design, archistorm, revetement intérieur
Indiscipline

De la création à la production, quel processus technique avez-vous établi ?

Nous partons de dessins numériques et de photos en HD que nous traduisons dans notre technique d’impression, en prenant soin de ne pas les dénaturer. Puis nous produisons un ou plusieurs échantillons sur la même machine que celle qui imprimera le produit final pour valider les graphismes et les coloris. La différence de perception entre un motif sur écran et son résultat imprimé sur fibre peut donner lieu à des ajustements et des calages nécessitant de nouveaux échantillons. Lorsque cette étape est finalisée, nous passons à la mise en production qui prend environ trois semaines, livraison incluse. Notre processus est assez similaire à celui d’une impression sur tout autre support.

À qui s’adresse votre savoir-faire et pour quelles typologies d’architectures ? 

Chaque professionnel désireux de mettre son empreinte décorative sur le sol est la personne à laquelle nous nous adressons. Tous les lieux sont aptes à recevoir de la moquette imprimée. C’est le style du motif, les harmonies colorées qui feront le lien avec l’architecture. Nous travaillons aussi bien dans des hôtels de charme que dans des structures contemporaines, sur des petits projets que sur des grands. Notre objectif : faire de l’endroit où l’on pose les pieds un endroit où l’on se sent bien. Peut être sans savoir pourquoi…

Texte : Otto Stenneng
Visuel à la une : Indisciplines