Un verre à effets spectaculaires

MIROITERIE RIGHETTI

 

Fondée à Nancy en 1835 par Charles Righetti, la miroiterie Righetti est la plus ancienne miroiterie de Lorraine. Mais cette entreprise restée dans le giron familial a su s’adapter aux normes environnementales, Righetti a inauguré le premier bâtiment à basse consommation (BBC) de la région Grand Est, et transformer son activité en fonction des attentes du marché. De miroiterie traditionnelle (découpe, usinage, pose), elle s’est fait une spécialité depuis dix ans du verre feuilleté avec insertions sur-mesure.

 

En quelques années à peine, l’entreprise de miroiterie régionale rayonne au niveau national. Des architectes l’approchent pour des commandes spécifiques et la concrétisation de projets inédits. Il en est ainsi du parking de la place Thiers à Nancy. La miroiterie Righetti a su apporter la solution adéquate au cahier des charges imposant la traversée lumineuse de ces espaces souterrains. Elle y a répondu par des hublots en verre coloré avec revêtement anti-dérapant incorporé dans des châssis inox, validés par des tests de glissance et vieillissement dans le cadre d’un Atex. Les compétences de l’entreprise ont également été sollicitées pour la construction de l’enveloppe du tribunal de Foix réalisé par Coveris. Ce client cherchait un partenaire pour réaliser l’insertion de tôles inox perforées brutes qui font tout le tour du bâtiment. Comme le souligne Alban Utard, petit-fils de Charles Righetti, « le travail a consisté à valider le process d’incorporation des tôles dans le verre, tout en résistant à l’humidité et à la chaleur. Le métal pris entre deux feuilles de verre recourt à la colle EVA qui une fois chauffée possède un caractère hydrophobe. Le risque de délaminage dans le temps est donc nul ». À l’inverse des structures en résine, les éléments décoratifs ne sont pas coulés mais pris en sandwich entre deux feuilles de verre. Le verre permet toutes les applications possibles, à la fois structurelles (dalles au sol, cloisons, garde-corps, portes, etc.) et décoratives.

 

Place Thiers, Nancy

Dans le domaine décoratif, la miroiterie ne connait pas de limites. Elle reste attentive à la demande de ses clients pour réaliser une insertion inédite. Parallèlement elle propose à son catalogue une gamme de produits intégrant des fibres naturelles comme le papier, le bois ou le tissu (Natura), métallisées (Metallica), des films à cristaux liquides qui réagissent au contact tactile. Pour ce produit INOVA Opacité Contrôlée, le vitrage passe de l’opacité à la transparence grâce au passage d’un courant électrique. Lorsque la pièce est activée, les cristaux, en bougeant, transforment la nature du vitrage devenu transparent. Au contraire lorsque le courant est coupé, le vitrage retrouve son aspect opaque. Cette innovation majeure de la miroiterie assure aujourd’hui entre 30 à 40 % du chiffre d’affaires. Elle répond aux besoins de confidentialité des espaces de travail (salles de réunion) ou ménage des zones plus intimes au sein de la sphère privée (salle de bains).

 

Tout récemment, en octobre 2017, la miroiterie a développé le vitrage INOVA 3D DESIGN fruit d’une rencontre entre le monde du verre et la technologie Leds. La combinaison du vitrage INOVA 3D DESIGN et d’un éclairage LED procure un effet tridimensionnel avec une sensation exceptionnelle de relief et de profondeur. Les effets sont optimisés lorsque la source lumineuse est disposée au fond d’un caisson noir de 3 à 4 cm de profondeur. En modifiant la position du verre et des sources lumineuses, il est possible de multiplier à l’infini ces effets en fonction des espaces à aménager (bowling, salle d’attente, bar, sanitaire, etc.). Des menuisiers, métalliers ou même designers peuvent s’emparer de cette technologie pour envisager des tableaux lumineux, des dessus de meubles en verre. Autant de créations originales et inédites.

 

Texte : Alexandra Fau

Visuel à la une : Place Thiers, Nancy

Retrouvez cet article au sein du numéro spécial ArchiSTORM #11 !