ENTRÉE EN MATIÈRE I NOUVELLES MATÉRIALITÉS

ENTRÉE EN MATIÈRE

NOUVELLES MATÉRIALITÉS

Qu’il s’agisse de matières biosourcée (chanvre, coton, bois, fibre de bois, ouate de cellulose) ou de nouvelles matières composites (béton de chanvre, bois composite coextrudé, bois Kebony, solid surface KRION®), les matériaux demeurent le composant fondamental de la conception d’un bâti innovant et responsable.

BCI
Priorité aux matériaux biosourcés

Matière biosourcée de chanvre, coton, fibre de bois, ouate de cellulose © Philippe Barbosa

Fondée en 2012, l’entreprise aindinoise BCI est spécialisée dans la rénovation de l’habitat et vise à répondre aux défis énergétiques de demain. Pour cela, elle privilégie, dans son offre d’isolation, l’utilisation de matériaux biosourcés comme le chanvre, le coton, la fibre de bois et la ouate de cellulose. Procédant du vivant, qu’ils soient d’origine animale ou végétale, les matériaux biosourcés offrent une faible empreinte écologique, peu polluante, souvent issue de la production locale ou du recyclage, d’où un impact économique positif sur les territoires. Ils participent à l’amélioration de la qualité de l’air de nos habitats en prolongeant leur durée de vie. Ils ralentissent la pénétration de la chaleur pendant l’été. Ces matériaux répondent aux grands enjeux de transition écologique, et leur utilisation est désormais encouragée par les pouvoirs publics lors de la construction ou de la rénovation des bâtiments. Elle s’avère beaucoup plus pratique et confortable en pose que des matériaux classiques comme les laines de verre ou de roche.


CELC
Le béton de chanvre au pied du mur

visuel à a une : Bloc de béton de chanvre © GoHemp

Premier promoteur de l’utilisation des fibres naturelles et des matériaux biosourcés dans la mise au point de biocomposites à haute performance pour le design produit et l’habitat, la Confédération européenne du lin et du chanvre (Celc) soutient les atouts du chanvre dans la construction. Performances pour le confort d’été sans climatisation, qualité de l’air, résistance au feu, précaution écologique, le chanvre dispose d’atouts indéniables et s’avère très complémentaire du bois. La Celc défend ainsi un modèle constructif utilisant le bois en structure et le chanvre en murs. Pour cela, les qualités du béton de chanvre sont mises en avant, dans son processus industriel et en termes de délais, budgets ou impacts environnementaux. Le béton de chanvre est un complexe de matériaux naturels associant chaux et chanvre. Il consiste en un béton naturel, léger, au comportement thermohydrodynamique permettant la réalisation d’ouvrages très performants, en totale adéquation avec les réglementations thermiques actuelles et à venir.


CONCRETE LCDA
De nouveaux designs béton pour l’architecture d’intérieur

Leader européen du secteur de l’agencement d’intérieur en béton fibré, la société angevine Concrete LCDA met à disposition de sa clientèle des technologies exclusives et des solutions uniques d’agencement en béton allégé pour l’hôtellerie, le commerce, le tertiaire et le résidentiel. Plusieurs collections de matériaux ont été mises au point (Panbeton®, Slimbeton® et Beton Lege®), qui ont bénéficié de collaborations ciblées avec des designers de renom comme Ora-ïto, Jean-Marie Massaud, Jean-Philippe Nuel, Victoria Wilmotte ou Terence Woodgate. Lancé dès 2011, Panbeton® est un panneau mural en béton ultraléger, facile à poser et disponible en de nombreuses finitions. Cette collection s’enrichit cette année encore de nouveaux designs, comme celui qu’ont conçu les créateurs Neri&Hu, une série de lignes saillantes se déployant à l’infini. Trois nouveaux modèles ont été directement signés par le Studio LCDA : Striation, Lines et Rugged, qui expriment dans leurs formes linéaires toute l’épure minérale du béton.


FIBERDECK
Bardage en bois composite pour isolation durable

Aménagement extérieur en bois composite coextrudé WEO®60

Fabricant et concepteur d’aménagements extérieurs en bois composite coextrudé, la société Fiberdeck propose, avec ses nouvelles lames de bardage WEO®60, une solution écologique idéale en remplacement des bardages en bois tropicaux. Constituées à 50 % de fibres de bois et à 50 % de polyéthylène recyclé, ces lames fabriquées à partir de 95 % de matériaux recyclés et à 100 % recyclables combinent les performances de durabilité de la coextrusion avec l’aspect naturel et chaleureux du bois. La coextrusion est l’application d’un film de polyéthylène très fin haute densité (PEHD) en fusion directe sur le bois composite. Ce film étanche protège le bois de toute reprise d’humidité, le stabilise et réduit sa dilatation pour une garantie anti-décoloration de vingt ans, avec un entretien limité. Rehaussé d’un décor à fausse claire-voie composé de petites ondes fines et régulières, le bardage WEO®60 s’avère aussi très esthétique, en ce qu’il apporte un relief marqué et rythmé à la façade, renforçant l’impression de hauteur ou de profondeur selon l’axe de pose.


KEBONY
Terrasse de bureaux en bois Kebony

Terrasse en bois Kebony © Kristian Alveo

L’entreprise norvégienne Kebony promeut depuis 1997 sa technologie brevetée permettant de produire un bois véritable, haut de gamme et durable, pour de nombreuses applications  : terrasses, bardages, toitures et mobilier. Cette technologie améliore les propriétés des bois résineux pour leur conférer des caractéristiques comparables à celles des bois exotiques. Concrètement, les bois Kebony sont imprégnés d’un liquide organique provenant de déchets de cultures agricoles. Lorsque le bois est chauffé, les polymères furfuryliques en imprègnent les parois cellulaires, ce qui augmente sa densité et lui donne un coloris brun foncé semblable à celui d’un bois tropical. Une élégance très naturelle qui s’avère un atout d’harmonisation pour créer des espaces confortables, notamment en extérieur. L’architecte Matt Dawson, de TBG Partners, a ainsi conçu l’espace lounge externe de l’entreprise Yeti à Austin, Texas, en choisissant le bois Kebony pour de multiples éléments du projet (revêtement de sol de la terrasse, mais aussi tables, bancs et autres structures).


LAUDESCHER
Inspiration bambou et jungle pour un bois magnifié

Panneaux de lames en bois PAREA JUNGLE

Concepteur et fabricant de panneaux de lames en bois massif à claire-voie, Laudescher, société normande, décline des habillages acoustiques pour murs et plafonds en intérieur (gamme LINEA), mais également en extérieur avec la gamme PAREA. C’est dans le cadre de cette dernière que Laudescher propose, avec PAREA JUNGLE, une toute nouvelle signature architecturale, cherchant en particulier à accrocher la lumière en jouant avec l’exposition du bâtiment au soleil. Ses panneaux s’inspirent du bambou, avec ses longs chaumes et ses nœuds, pour intégrer en douceur les codes de la nature dans l’environnement urbain. Ils laissent également transparaître la matérialité du bois à travers leur veinage ou grâce à la nouvelle finition Wax Color Vert, inédite. Huit finitions de teintes sont par ailleurs disponibles, en base aqueuse et donc non solvantées, parmi lesquelles une autre innovation, le Wax Color Argent, qui vient donner tout son éclat à la maturation du bois.


PORCELANOSA
Des matériaux composites pour des revêtements d’exception

Panneaux céramiques et de revêtements Fitwalll™ Shades Vanilla

Spécialisé dans la fabrication de carreaux céramiques et de revêtements pour sols, murs et mobilier d’exception, le groupe Porcelanosa développe un savoir-faire fondé notamment sur la technologie d’emploi de solid surface de nouvelle génération, comme le KRION® (mis au point par la société SYSTEMPOOL, membre du groupe), composé pour deux tiers de minéraux naturels et d’un faible pourcentage de résines à grande résistance. Plusieurs gammes de panneaux sont ainsi proposées. Disponible en 130 x 130 cm, Fitwall™ excelle en couverture de murs, meubles et équipements, en permettant la création de reliefs et de textures mêlant réalisme et adaptabilité. Elle imite ainsi très bien d’autres matières comme le ciment (série Concrete) ou la céramique (série Cotto). Autre gamme proposée au format panneau, Coverlux™ se compose de minéraux, de résines, mais aussi de pigments servant à décorer la structure en support. Un revêtement nanotechnologique sur le dessus lui apporte une finition brillante supplémentaire.

Texte Laurent Catala

Retrouvez l’article sur les nouvelles matérialités dans Archistorm daté janvier – février 2022