PANORAMA DE L’ARCHITECTURE JANVIER-FÉVRIER 2021

PANORAMA DE L’ARCHITECTURE
JANVIER-FÉVRIER 2021

PARTIE 2

GROUPE SCOLAIRE
ANTONY
DIETMAR FEICHTINGER ARCHITECTES

L’école Dunoyer-de-Ségonzac est proche de la gare, d’un collège et d’un lycée. Elle épouse la courbe de la rue Pierre-Gilles de Gennes. Afin de s’intégrer parfaitement au tissu urbain, d’optimiser l’espace des cours et d’obtenir un ensoleillement optimal pour les classes, le bâtiment est situé sur les limites du site. Sa structure porteuse, ses voiles et ses poteaux sont en béton. Dans la zone d’entrée, le sol est en parquet sur chant, en chêne, comme pour les salles polyvalentes, entre autres.
www.feichtingerarchitectes.com
Visuel à la une © David Boureau


PÔLE ÉDUCATIF
NÎMES
MDR ARCHITECTES


Le terrain d’implantation offre un panorama extraordinaire sur la ville et sur le grand paysage. La forte topographie existante permet de signaler l’équipement dans la ville. Les strates sont constituées de dalles en béton abritant, entre ces grands plans horizontaux, les différents éléments du programme. Véritable signal, seul un volume minimaliste habillé d’une peau en métal perforé thermolaqué de couleur oxydée évoquant l’écorce des pins, se pose en situation dominante au-dessus du hall d’entrée de l’école.
www.mdr-archi.com
© Jean Ormesson


LOGEMENTS ET BUREAUX
PARIS
CHARLES PICTET ARCHITECTES ASSOCIÉS ET ATELIER MARTEL


Le lot F de Chapelle International comprend 250 logements et SOHO (Small Office, Home Office) dans le nouveau quartier du 18e arrondissement. Deux mondes y coexistent : en bas, l’activité avec les SOHO – spécificité du quartier qui mêle espaces de travail et de vie – ;
en haut, des logements d’habitation optimisés pour une meilleure habitabilité et 191 places de foyer pour une meilleure mixité sociale. Entre les deux, la loggia comme un centre idéal du quartier.
www.pictet-architectes.ch
www.ateliermartel.com
© Salem Moustefaoui


HABITAT INDIVIDUEL
SAINT-LEU-LA-FORÊT
BENOIT ROTTELEUR


Pour rénover la véranda de cette maison en meulière du début du XXe siècle, l’architecte a développé une extension ouverte sur la nature à l’aide de grandes façades vitrées, tels des rideaux de verre jouant avec la frontière entre intérieur et extérieur. L’esprit romantique de la maison est conservé, un espace de vie plus généreux et une meilleure connexion avec le jardin sont apportés.
www.benoitrotteleur.com
© Antoine Seguin