ESPACE CULTUREL DE LA HAGUE À BEAUMONT- HAGUE

RÉALISATION

PÉRIPHÉRIQUES ARCHITECTES / MARIN + TROTTIN ACHITECTES

 

Périphériques Architectes, qui a conçu en 2016 l’espace culturel de la Hague à Beaumont-Hague (Manche), connaît bien ce type de programme, pour avoir édifié en 2006 le fameux complexe « Dynamo » du festival « Banlieues Bleues » à Pantin dédié aux musiques actuelles et en 2007, le lieu « L’Autre Canal » à Nancy. Avec cet ouvrage, ils renouvellent derechef l’image du centre culturel.

 

© Sergio Grazia

L’idée de la création de cet espace culturel ne date pas d’aujourd’hui, puisque c’est en 1997 que la communauté de communes de la Hague (CCH) s’engagea dans la mise en place d’une véritable politique culturelle de diffusion de spectacles vivants, assortie d’un soutien à la vie associative locale et au développement d’ateliers de théâtre. Puis, en 2002, la CCH décida concrètement d’offrir une programmation culturelle de qualité aux habitants de la région. Le service culturel créé, qui ne fera que se déployer par la suite, mènera à l’élaboration d’une saison culturelle annuelle, complétée d’un festival d’arts de la rue baptisé « La Rue Bucolique ». Mais, face au manque d’équipement dévolu à ce domaine artistique, les élus envisagèrent alors l’édification sur le territoire d’un centre voué à la culture. En 2007, l’élaboration des premières études du projet a conduit à choisir, en 2011,l’agence Périphériques Architectes, chargée de la maîtrise d’œuvre de l’espace culturel de la Hague. Ancré au cœur de la presqu’île sauvage du Cotentin, au nord de la Normandie, l’espace culturel de la Hague s’inscrit dans un environnement naturel et verdoyant. Formé d’un bloc carré et compact de 43 m de côté et de 11 m de hauteur, l’édifice se dresse sur deux niveaux. Sur le plan de l’organisation spatiale, le bâtiment s’articule à partir d’une rue couverte centrale qui, orientée sud-est et nord-ouest, dessert, de part et d’autre, les différentes activités, réparties au sein de deux entités, à la fois distinctes et complémentaires.

Deux entités distinctes
« En créant un pôle culturel qui allie différents programmes, soulignent les architectes, la volonté d’une mixité de fonctions favorise les échanges. » Au rez-de-chaussée, le hall d’entrée de l’équipement prend place dans cette faille et ouvre sur des espaces d’accueil, tels que vestiaire, bar et local réserves. Les architectes ajoutent que « dans le milieu du volume, nous avons creusé une allée couverte qui s’élargit au rez-de-chaussée de l’angle ouest pour marquer clairement l’entrée de l’équipement. L’allée fonctionne comme un véritable espace public. Cet espace de référence est un lieu d’accueil, de passage et de distribution qui relie tous les programmes ». Côté sud, ce hall donne accès à la salle de spectacle qui, pourvue d’une scène et de gradins accueillant 250 spectateurs assis ou bien 500 debout, est équipée d’un accès logistique sur l’extérieur. Occupant un volume parallélépipédique fermé, cette salle de diffusion de forme rectangulaire offre de multiples configurations de l’espace scénique. De plus, elle s’accompagne de divers espaces associés, comme le bureau du régisseur, une loge individuelle, un local de matériel scénographique, etc. Quant à l’aile nord, accessible depuis l’allée, elle réunit la zone d’administration (secrétariat, bureau de direction, salle des professeurs), les locaux associatifs et l’école de musique, juxtaposant une série de salles de formation et de pratique musicale, une aire de stockage, un local de reproduction et des blocs sanitaires.

© Sergio Grazia

Fiche technique :
Maîtrise d’ouvrage : Communauté de communes de la Hague
Maîtrise d’œuvre : Périphériques Architectes / Marin + Trottin Architectes – Emmanuelle Marin + David Trottin
Équipe de projet : Charlotte Lefebvre, avec Anne Clerget, Emily Murphy, Alfredo Luvison, Camille Isaac-Dognin, Gabriele Motta, Anatole Jeannot, Kirsten Elliot, Thomas Dantec, Yann Peter, Alexandre Pascal, Mehrnoush Naraghi, Estelle Grange-Dubellé
Équipe de chantier : Anne Clerget
Bureau d’études TCE, économie et HQE : Egis Centre Ouest (Agence Caen)
Bureau d’études acoustique : Peutz & Associés
Scénographie : Labeyrie & Associés
Entreprises :
VRD : Mastellotto
Gros œuvre, fondations : Leduc
Couverture, étanchéité, bardage : SEO Étanchéité
Façades, menuiseries extérieures : CTI-Bat
Serrurerie : SEEG
Habillages métallerie, habillages acoustiques : Pyrrhus Conceptions
Menuiseries intérieures, cloisons, doublages : Dalmont
Carrelages, faïence : Leduc
Peintures, revêtements muraux : Pierre
Chauffage, ventilation, climatisation / plomberie, sanitaires : Fouchard
Électricité : Masselin Cotentin
Ascenseurs : Alti Lift ascenseurs
Équipements scénographiques : AMG-Féchoz
Équipements audiovisuels : Auvisys + Masselin Tertiaire
Éclairage : IGuzzini
Surface : 2 560 m² SHON
Coût des travaux : 6,5 M€ HT (valeur 2012)

 

Texte : Carol Maillard
Visuels : © Sergio Grazia