RÉALISATION I HALLE DE MARCHÉ CHARRAS, COURBEVOIE PAR CROIXMARIEBOURDON ARCHITECTES

RÉALISATION

HALLE DE MARCHÉ CHARRAS, COURBEVOIE
CROIXMARIEBOURDON ARCHITECTES

À Courbevoie, l’agence Croixmariebourdon livre une halle de marché en bois et tuiles vernissées, qui rectifie les rapports d’échelle de la rue de l’Alma. La bonne géométrie et la bonne proportion au bon endroit.

Deux versants, deux époques, deux manières de faire. Sur la face nord de la rue de l’Alma, les immeubles traditionnels en briques du début du XXe siècle, sagement alignées bord à bord, ne dépassent jamais les cinq étages sur rez-de-chaussée. Changement d’univers du côté sud, où triomphe « l’héroïsme » de la seconde moitié du XXe siècle, sous des dénominations empruntées à Alexandre Dumas et à l’astronomie : les Mousquetaires Athos, Porthos, Aramis et d’Artagnan, constructions élancées d’une quinzaine d’étages, montent la garde devant le grand ensemble moderniste du Zodiaque, dont les architectures surdimensionnées gravitent autour d’un socle de deux niveaux (centre commercial Charras, avec parking, piscine, bowling et patinoire). Entièrement déconnectés de la trame urbaine historique, les bâtiments présentent des typologies aisément identifiables : un plot en gradins conçu selon le principe des Mousquetaires (La Balance), un boomerang de logements sociaux de 130 m de longueur (Les Verseaux), une barre monumentale de logements en accession à la propriété (Les Gémeaux), un cylindre de 507 chambres d’hôtel (Le Mercure), ainsi qu’une tour mixte d’habitation et de bureaux de 125 m de hauteur (Les Poissons), où le réalisateur Henri Verneuil situait la défenestration de Lea Massari dans Peur sur la ville !

Deux fois par semaine, les « volants » (commerces ambulants) s’installent devant la halle Charras

Concurrencé par Les Quatre Temps du quartier de la Défense (un quart d’heure à pied), le centre commercial Charras périclite dans le socle du Zodiaque depuis une bonne douzaine d’années. « Seul le Carrefour Market continue de tirer son épingle du jeu. Beaucoup de boutiques ont déjà baissé le rideau. Tout doit être repensé et réhabilité », explique l’architecte Nicolas Croixmarie. Une reconquête qui, selon la municipalité, passe en premier lieu par une augmentation de la surface commerciale : « L’idée de la Ville était de récupérer les surfaces du parking et du marché en les sortant du socle. Notre mission consistait à créer un parc de stationnement en souterrain et à construire une nouvelle halle de marché, plus attractive et plus visible sur la rue de l’Alma. »

 

Trois niveaux de parking public, totalisant quelque 600 places de stationnement, ont été réalisés en infrastructure, selon une emprise qui épouse peu ou prou les limites de propriété de La Balance, des Gémeaux et des Verseaux. « La halle n’est que la partie émergée de l’iceberg ! souligne le concepteur. La plus grande part du budget de travaux concerne le parc de stationnement que nous avons cherché à concevoir de manière efficiente, afin de réserver le maximum d’argent possible pour le bâtiment. » De fait, une seule rampe d’accès est prévue à l’est du site. La sortie des véhicules s’effectue par la rampe du parking de La Balance (gérée par l’OPH de Courbevoie). Doté d’une hauteur confortable, le premier niveau de sous-sol est capable d’accueillir des camionnettes de livraison de denrées, que les commerçants peuvent directement acheminer dans le marché grâce à un monte-charge.

Un isolant de type Fibralith, placé entre les chevrons, permet de gérer l’acoustique intérieure.

Il y a de l’OMA et de BIG dans la stratégie de conception de Croixmariebourdon. La forme de la halle Charras découle strictement de la recherche de concordance entre toutes les données du contexte et du programme, sans a priori. Nicolas Croixmarie ne s’en cache pas : « Nous étions très inquiets à l’idée de faire rentrer un bâtiment de 2 400 m2 au milieu de tous ces immeubles. Le plan en ellipse nous paraissait curieux, presque suranné, mais s’adaptait parfaitement à l’étroitesse du site. » Exit les frontalités trop prononcées, les angles vifs, les sensations d’écrasement et les points de tension avec les constructions voisines, parfois distantes de moins de huit mètres ! Malgré sa dimension (87 m x 32 m), l’équipement génère des espaces publics de qualité, comme l’esplanade sur la rue de l’Alma et le petit parvis jardiné au pied du socle du Zodiaque. « Il existe de nombreux passages sous les immeubles et le socle. Les courbes de la halle de marché, faciles à contourner, accompagnent les cheminements. C’est pourtant un gros navire que nous avons échoué à la place d’allées plantées ! » (…)

Coupe longitudinale

Fiche technique :

Maîtrise D’ouvrage : Ville De Courbevoie
Architecte : Croixmariebourbon (Émeric De Warren Et Anne-Claire Lemaignen, Chefs De Projet)
Paysagiste : Atelier Marion Talagrand
Bureaux D’études : Bea Pingat (Tce), Sedime (Structure Bois), Eckea (Acoustique), Agence 8’18’’ (Conception Lumière), Jc Design (Signalétique)
Surface : 2 400 M2 (Spc Halle), 18 000 M2 (Parking)
Coût Des Travaux : 21 M€ Ht (Halle + Parking + Espace Public)
Calendrier : 2017 (Concours), 2020 (Livraison)

Texte Tristan Cuisinier
Photo Takuji Shimmura

Retrouvez l’intégralité de la réalisation la Halle de marché Charras (Courbevoie) par Croixmariebourdon architectes dans Archistorm daté juillet – aout 2021