RÉALISATION I LE PHALANSTÈRE WEBER, PARIS PAR PIERRE AUDAT & ASSOCIÉS ET SIMPLICITY

RÉALISATION

LE PHALANSTÈRE WEBER, PARIS
PAR PIERRE AUDAT & ASSOCIÉS, SIMPLICITY

Paris recèle de nombreux exemples de reconversions successives sur plusieurs siècles au gré des évolutions sociales et économiques et des changements de propriétaires, certains ouvrages ayant un dessin parfaitement conservé tandis que d’autres sont des imbrications de formes parfois complexes. Dans chaque cas, ce patrimoine raconte cette stratification dont le moindre détail fait mémoire. La reconversion de la maison Weber par l’agence Pierre Audat & Associés n’échappe pas à la règle.

L’immeuble B rue Debelleyme date du XVIIIe siècle. L’ancienne cour fut couverte par Weber au XXe siècle (vue de sa nouvelle verrière).

Une réhabilitation consécutive au départ des Weber

La reconversion d’un ouvrage est un savant équilibre entre un existant et des besoins reposants sur une parfaite connaissance du site, une analyse quasi archéologique permettant de distinguer les qualités originelles de l’ouvrage, les transformations successives et le potentiel à révéler de celui-ci. Il faut créer une partition qui sonne juste comme si cette énième transformation semblait intemporelle, presque originelle en symbiose entre les anciens et les modernes comme un seul et même corps dans lequel concepteurs et commanditaires dialoguent entre passé et présent.

Depuis plusieurs générations, la famille Weber – une institution dans le quartier du Marais – a constitué un complexe immobilier résultant de transformations successives depuis le XVIe siècle, dans lequel la boutique, les bureaux, les logements du personnel et de la famille composaient un tout dans une architecture de collages et de fragments où le patrimoine originel était déformé et fortement dégradé.

Dans le cadre de cette réhabilitation, consécutive au départ des « Weber », l’intention initiale de l’agence reposait sur la conservation de ce collage et de cette fragmentation en y ajoutant de nouvelles « strates » contemporaines qui – dans un certain sens – rendaient intangible la mémoire artisanale de ce quartier par le choix de matières brutes comme l’acier dans un contexte pourtant hautement patrimonial. Comme pour la surélévation en cœur d’îlot avec sa toiture terrasse paysagère, cette démarche est immédiatement perceptible dès la façade sur rue puis, dans les deux halls d’entrée.

Stratifications des usages, des formes et des matières visibles entre le hall du XVIIIe restauré et le nouveau hall du XXIe siècle (bois, béton, pierre, médium teinté dans la masse, etc.).

Un dialogue permanent

Ainsi, toutes les parties historiques dialoguent entre elles, le chapiteau dit « boulon » de Weber avec le dorique de l’ancienne façade sur cour, l’escalier de la Convention avec le hall de la Ve République, le béton avec la pierre, le zinc naturel des zones patrimoniales avec le zinc patiné contemporain pour les adjonctions…

Cette opération représente une synthèse passionnante en matière de réhabilitation comprenant une large palette technique depuis les ouvrages en pierre du XVIe siècle, aux ouvrages en béton armé du siècle dernier. Chaque surface a nécessité un diagnostic précis afin de permettre une réhabilitation, une restitution ou une transformation et une adaptation à de nouveaux usages.

Enfin, l’agence a pu conserver les jardins improvisés des anciens locataires parmi les méandres de ce plan masse, en créant des espaces et des supports qui favorisent et pérennisent le végétal dans l’hyper densité de cet îlot.

Coupe

Fiche technique

Programme 1 : Rénovation avec extension d’un ensemble immobilier du XVIIIe et XIXe siècle, comprenant des commerces, des bureaux et des logements
Programme 2 : Création du flagship store OGATA avec l’agence Simplicity (designer)
Maîtrise d’ouvrage 1 : Privé
Maîtrise d’ouvrage 2 : Ogata-Paris
Maître d’œuvre : Pierre Audat & Associés, Simplicity, Bet Cotec, EPBV et Gsir
Surface utile : 2 700 m2
Coût : 5 700 000 € HT

Photos : Cyrille Weiner

Retrouvez l’article sur le Phalanstère Weber à Paris pars Pierre Audat & Associé, et Simplicty dans Archistorm daté novembre – décembre 2020