Zoom sur les motifs dans les décors intérieurs, avec Koziel et Laure Bénard Textiles

ZOOM SUR…

ZOOM SUR LE MOTIF DANS LES DÉCORS INTÉRIEURS, AVEC KOZIEL ET LAURE BÉNARD TEXTILES

Inspirée par la photographie d’architecture, la céramique contemporaine ou encore les éléments naturels, Laure Bénard développe l’art de la teinture textile et de la broderie de cuir, elle pense reliefs, volumes et motifs uniques au service de la décoration intérieure.

Koziel a redoré le blason du trompe-l’œil mural en misant sur des créations ambitieuses. Fidèles reproductions photographiques, ses revêtements se déploient à travers des personnalisations sur mesure pour donner du caractère à chaque lieu de vie.

Entretien avec Laure Bénard :

Quels savoir-faire mettez-vous en avant ?
Je suis ennoblisseur de textiles et de matériaux souples. Je travaille la broderie de cuir et la teinture textile. Formée à la broderie main traditionnelle, je me suis aussi intéressée à la manipulation textile et à la vannerie. Inspirée par ces techniques, j’ai développé un procédé hybride de broderie, d’application et de tissage du cuir. La teinture textile, quant à elle, relève de certaines techniques traditionnelles japonaises notamment tegaki yuzen et katazome.

Quelles différences existe-t-il entre le travail du textile et du cuir ?
Mon travail du textile consiste à sa coloration et son ornementation par le motif ou les effets graphiques. Je travaille sur la transparence et la superposition de teintes pour créer des palettes colorées subtiles. Mon travail du cuir est un champ d’exploration de transformation de la matière. Je recherche la création d’effets de texture, la mise en volume de la matière, la création de jeux de motifs par imbrications de formes. Je cherche aussi à faire des associations de matière intéressante, avec des cuirs naturels ou synthétiques et des cuirs végétaux (liège, plaquage de bois). Autant pour la teinture que pour la broderie, l’approche est en premier lieu intuitive, puis très rigoureuse dans la mise en œuvre. Bien entendu, chacun de ces matériaux possède ses caractéristiques et ses applications propres.

L’art du trompe l’œil avec Koziel :

« Qu’on les aime ou qu’on les déteste, les trompe-l’œil ne laissent personne indifférent », énonce Christophe Koziel, fondateur et directeur artistique de la marque éponyme. Depuis 2007, la maison d’édition lilloise spécialisée dans la décoration murale a fait du trompe-l’œil photographique son leitmotiv créatif, en élevant ce médium au rang d’un véritable art qui attire les regards et suscite la curiosité. La démarche esthétique singulière du studio conjugue un savoir-faire polyvalent pour garantir une empreinte décorative atypique : authenticité des effets photographiques, originalité des propositions artistiques, respect des matières originelles… Une fidélité aux décors qui permet de théâtraliser son intérieur avec sincérité et réalisme absolu. Dans cette voie, l’une des collections iconiques de la marque ne cesse de séduire les décorateurs professionnels comme particuliers.

« Haussmann » trouve ainsi son origine dans un hôtel particulier datant de l’époque Napoléon III que KOZIEL a photographié avec minutie. Richement orné de moulures de style haussmannien, ces panneaux décoratifs mettent en lumière tout le savoir-faire des maîtres de la menuiserie et de l’ébénisterie d’antan, sublimé par un jeu de volutes et de feuilles d’acanthe accrochées à des cimaises. La répartition des ombres et des lumières sur l’ensemble des détails confère au produit une charge émotionnelle forte couplée à un aspect tridimensionnel qui attribue au mur un élégant relief.

Suivre l’actualité de Laure Bénard :
Site Internet : www.laurebenardtextiles.com
Instagram :  @laure_benard_textiles_cuir et @laure_benard_textiles_teinture

Suivre l’actualité de Koziel :
Site Internet : www.koziel.fr
Instagram : @koziel.fr

Retrouvez la suite de l’article dans le numéro Hors-Série d’Archistorm consacré aux Rendez-vous de la Matière + fai(r)e – à paraître printemps 2021. 

Visuel à la une © Koziel / © Laure Bénard Textiles