Culture iN

 Les textiles structurels (bio-sourcés) Varian 

 

Culture iN profite pleinement de l’engouement récent suscité par le lin, une fibre ancestrale aux propriétés incomparables, exportée à 80 % en Chine. Si des confédérations comme la CELC (Confédération européenne du lin et du chanvre) – autre partenaire des Rendez-vous de la Matière 2018 – le valorisent aujourd’hui à l’échelle européenne, David Ambs relève un défi en solitaire dans un premier temps. Il imagine dès 2008 un matériau unique, le Varian®, en phase avec les attentes du marché en termes de développement durable, de qualité et d’esthétique, d’usage et d’industrialisation. Aujourd’hui l’arrivée de partenaires de poids comme Total laisse entrevoir un fort potentiel autour de cette matière végétale enduite de résine bio-sourcée.

C’est dans les champs de son beau-père dans les environs de Caen que David Ambs découvre le trésor caché que cette fibre au caractère un peu revêche. Ingénieur de formation, un temps employé dans l’industrie automobile, il dépasse les premiers essais mécaniques qui se contentaient de comparer la fibre de lin avec celle du verre ou de carbone. Son ambition repose sur une stratégie singulière, pensée conjointement avec les filateurs et les tisserands, afin de faire émerger un produit « prêt à l’emploi », simple d’utilisation. À l’exception de quelques produits (paravents, luminaires PLI), la marque Culture iN vend exclusivement de la matière brute ou préformée qu’elle met au point avec les industriels du fil. Cette proximité avec les filateurs et les tisseurs lui permet de développer des produits variés : des trames standards aux armures plus complexes, des fils de couleur naturelle (beige clair) ou dans des tons plus vifs. David Ambs dit aimer « ressentir, au-delà du savoir-faire, la main qui est derrière et qui assure des réglages en permanence ». Pour autant, il met tout en œuvre pour que le produit final ne témoigne pas des nombreuses mises au point nécessaires, des aller-retours entre les phases d’enduction et de tissage. « Faciliter l’accès à la matière » tel est le crédo du créateur de Culture iN.

Pour autant, le Varian® n’est pas un textile de lin classique, c’est un matériau technique issu de plusieurs années de Recherche et Développement. Ce matériau hybride, léger et résistant, est obtenu par l’assemblage de deux matières non miscibles : un tissu et une résine thermoplastique. Le tissu est pré-imprégné à sec par une technologie développée par Culture iN – et brevetée, avant d’être envoyé en Allemagne pour la consolidation. C’est une étape délicate car les résines de type thermoplastiques (PLA bio-sourcé) sont très compliquées à imprégner. Dans un futur proche, David Ambs envisage d’acquérir cette machine pour réaliser toutes les étapes de fabrication dans la région de la Loire.

 

Gamme Varian® G, S et D

 

Grâce à son fil composite Culture iN peut concevoir une gamme quasi infinie de tissus pré-imprégnés, qu’elle consolide ensuite en l’une des trois versions pour donner naissance aux tissus imprégnés, le Varian® G, S ou D. Le tissage plus ou moins serré, et la nature des armures varient d’une version à l’autre. La stratégie de la marque repose sur d’importants travaux de recherche pour améliorer sans cesse la performance technique, esthétique et écologique des matériaux. « Nous pensons que notre culture s’inscrit dans les matières de demain, des matières en phase avec les exigences d’une société moderne, des matières plus respectueuses de notre environnement et de notre santé. », explique David Ambs. Aussi le Varian® ne cesse de se perfectionner en assurant une tenue au feu et une résistance aux taches. Dans les domaines acoustiques et vibratoires, les performances du lin ne sont plus à prouver. L’industrie des transports l’a déjà adopté. Le Varian® vient habiller les espaces de vie des bateaux de plaisance, des panneaux hublots pour les avions ou aménage les habitacles automobiles.

Les industriels apprécient ce matériau à la fois souple et rigide, léger (gain de poids considérable), entièrement recyclable, transformable et compostable industriellement en fin de vie. Le Varian® séduit aussi par sa composition entièrement végétale et bio-sourcée, qui en fait un matériau non allergène et non irritant pour les usagers.

Dès 2016 des designers comme Philippe Nigro (Boîte Fabric) testent la facilité de mise en œuvre de ce matériau textile composite. Bien qu’il garde la souplesse du tissu, la résine lui confère une certaine rigidité qui permet de façonner des plis bien marqués comme pour la lampe du même nom (PLI) conçue avec ARRO Studio. Chauffeé à environ 100°C, le Varian® peut être mis en forme manuellement par pliage ou par cintrage ou moulé avec des presses à membrane ou presses de thermo-compression. Les prototypes de Culture iN encouragent les éditions à venir ; du parement mural, au plafonnier, au paravent auto-portant, au revêtement de chaises (la CH1) en passant par le luminaire et toutes autres applications imaginées par les designers d’intérieur.

Texte : Alexandra Fau

Visuel à la une : Paravent PA1- Varian® G (Design Akonite Studio)

Retrouvez cet article au sein du numéro spécial ArchiSTORM #11 !