INTERFACE RÉCONCILIE MOQUETTE ET NATURE

La société Interface ne fait rien comme tout le monde. Après être devenu le leader mondial du marché de la moquette suite au rachat de la société HEUGA, Interface a décidé dès 1994 d’aller à l’encontre des tendances et dogmes du marché en misant sur l’écologie.

Collection Global Change © Interface

Son fondateur Ray Anderson a ainsi dessiné les contours de la « mission zero ». Une mission à l’objectif clair et sans concession : n’avoir aucun impact négatif sur l’environnement d’ici 2020, et entraîner dans son sillage l’ensemble de l’industrie de la moquette, jusqu’alors tristement célèbre pour son empreinte écologique considérable.

Le caractère volontariste de la vision a conduit Interface à s’interroger sur la manière de réduire l’empreinte écologique de chacune de ses actions. Ainsi, de la production à la fin de vie de la moquette, en passant par le transport ou encore la pose, chacune des étapes a été revue afin d’adopter des procédés ingénieux permettant d’atteindre les objectifs fixés par Ray Anderson. De surcroît, Interface s’est séparé de tous ses sous-traitants et collaborateurs ne partageant pas son ambition, orientant alors l’ensemble de l’industrie en son sens afin de maximiser son impact.

Mais les affinités d’Interface avec la Nature ne s’arrêtent pas à son combat pour l’écologie. Depuis des années, la société développe deux concepts qui tendent à devenir des marques de fabrique : le design biophilique et le biomimétisme.

Concernant le premier, il s’agit de constater que l’humain éprouve un besoin de se rapprocher de la nature, et que la satisfaction de ce besoin oriente son bien-être, sa productivité et sa créativité, puis de créer des sols modulaires tirant les conséquences de cette constatation. Ainsi, dès 2012, fut lancée la collection Urban Retreat, gamme dont les dix produits rappellent les sols tels que l’on peut les trouver hors de la jungle urbaine, répondant à la volonté de créer des environnements « parfaits » tels que la Nature serait susceptible de le faire.

Sytème ⓇTacTiles © Interface

Le biomimétisme désigne quant à lui la volonté de s’inspirer des procédés et mécanismes biologiques et écosystémiques dans le cadre de l’innovation artificielle. A l’instar de de Vinci – souvent considéré comme le premier chercheur biomimétique -, qui s’est inspiré de l’oiseau pour inventer l’ornithoptère, Interface a étudié le gecko et ses poils adhésifs pour mettre en place ®Tactiles, son système de pose de dalles de moquettes qui exclut tout usage de colle. Les bienfaits sont significatifs : non seulement la pose de la moquette s’en trouve largement facilitée, mais surtout le système permet de réduire drastiquement les nuisances physiologiques des vapeurs de colle – extrêmement polluantes -, les faisant passer de 70 g/m² à 0,59g/m² !

La nouvelle collection Global Change, présentée en été 2017, s’inscrit dans la continuité de la stratégie entreprise par Interface depuis 2012. Elle propose des produits alliant toujours plus design sophistiqué et amour de la nature. De plus, Interface diversifie son champ d’expertise en lançant Level Set, sa première collection de LVT à allier avec ses moquettes, gardant toujours à l’esprit ses valeurs : respect de la nature et volonté de s’en inspirer.

Collection Level Set © Interface

Texte par Guil Sela
Photos © Interface