EHPAD À SAINT BRIEUC (CÔTES D’ARMOR) DES UNITÉS DE VIE, EN COURONNE

RÉALISATION

NOMADE ARCHITECTES

 

Face à la montée en puissance des maladies neurodégénératives (Alzheimer, Parkinson, etc.), de plus en plus d’Ehpad , ou établissements d’hébergement pour personnes dépendantes, voient le jour. L’Ehpad nouvelle génération de Saint-Brieuc, réalisé par l’agence NOMADE Architectes, répond à tous les critères de soins et de confort inhérents à ce type de programme. Avec son architecture attrayante, inscrite dans un environnement bâti peu dense, le projet est amené à participer pleinement à la vie du quartier.

 

Conçu en 2014 par l’agence NOMADE Architectes, le nouvel Ehpad des Champs au Duc de Saint-Brieuc (22) s’intègre dans un coeur d’îlot, au centre du quartier Cesson, peuplé majoritairement de maisons et de résidences d’habitation. Ce faubourg, tourné vers la mer et autrefois dévolu à des activités maritimes et rurales, s’est urbanisé progressivement. Comme le remarque Laurent Leclere, directeur de la Mutualité Retraite 22 à qui a été confiée la gestion de l’Ehpad, « cet établissement est le premier que nous construisons en milieu urbain. Il répond aux besoins de la population demandeuse d’une implantation urbaine de ce type d’hébergement, pour pouvoir tisser des liens de proximité avec les habitants ». Ce qui va dans le sens de la municipalité favorable à un brassage des populations. Pour les architectes, « l’intégration urbaine du bâti dans son environnement est l’une des priorités. Respecter le caractère résidentiel du quartier tout en apportant à l’établissement une image contemporaine et attractive. Le bâtiment créé consiste en un assemblage de neuf petits “blocs”, en toitures à double pente, reprenant les codes architecturaux traditionnels des pavillons du quartier. » Ces entités, reliées par des coursives et des circulations en toit plat, s’organisent autour de deux patios. Afin de gérer l’accessibilité et les flux de l’édifice, deux zones de stationnement ont été réalisées.

Diversification des espaces
À l’est prend place une aire de 15 places (dont une allouée aux PMR1) et à l’ouest une autre aire de 19 places (dont deux PMR), avec une place réservée à l’ambulance, située non loin de l’entrée. Les neuf « blocs » édifiés, de deux niveaux chacun, abritent un certain nombre de fonctions. À l’ouest, l’entrée principale, pourvue d’un sas vitré, mène à un hall d’accueil baigné de lumière naturelle, d’où les services attenants sont bien identifiables. Ce hall à double hauteur, considéré comme « un élément fort du projet », a été traité à l’image d’« une place intérieure ouverte ». Ces espaces sont complétés par un local d’accueil des familles, un salon de coiffure, les bureaux du médecin et de l’infirmière, et une salle de kinésithérapie. À noter que l’entrée est placée en articulation entre deux entités, avec une partie déhanchée renfermant l’escalier et l’ascenseur de desserte de l’étage, ainsi que des sanitaires. Le bloc occupant l’angle nord-ouest abrite la zone administrative (bureau de la direction…), le bureau de consultation profitant d’un accès sur l’extérieur. Celui implanté en continuité de l’accès regroupe une salle d’activités pour les résidents et quelques chambres de la première unité Alzheimer. Sachant que l’Ehpad se compose de 64 lits, dont 24 sont réservés aux deux unités d’hébergement Alzheimer se déployant en rez-de-chaussée.

Fiche technique :
Maître d’ouvrage : Côtes d’Armor Habitat
Surface : 3 512 m²
Livraison : 2013
Coût : 5 M€
Performance : RT 2012
Partenaire : Eiffage entreprise mandataire

 

Texte : Carol Maillard
Visuels : © Mathieu Ducros