RÉPONSE D’EXPERT : VINCENT POUPIN Directeur national du marché collectif et tertiaire chez K•LINE

RÉPONSE D’EXPERT

VINCENT POUPIN Directeur national du marché collectif et tertiaire chez K•LINE

Spécialiste de la fenêtre aluminium en France, K•LINE a misé sur l’industrialisation des procédés de fabrication et sur l’innovation, pour rendre accessibles à tous le design et les performances de ses menuiseries.

Pourriez-vous expliquer en quelques mots le nom de votre entreprise ?

Vincent Poupin : Au moment de la création de la société, au début des années 1990, la lettre K représentait le coefficient de performance thermique des menuiseries. Il a depuis été remplacé par l’Uw. « Line » fait référence aux lignes des profilés aluminium des fenêtres de la marque. Le rond rouge, quant à lui, marque la liaison entre la performance et la menuiserie, tout en évoquant le point de fusion du métal qui rend hommage aux origines de K•LINE.

Comment K•LINE s’est-elle imposée comme la référence de la menuiserie alu sur le marché ?

V.P. : K•LINE a toujours placé au cœur de sa raison d’être le rapport qualité/prix/performance.

La traçabilité de production et le contrôle qualité sont essentiels à l’établissement d’un lien de confiance durable avec nos clients et prescripteurs. Ensuite, notre positionnement prix reflète la puissance de production de nos usines, implantées sur deux sites en France. Enfin, notre volonté d’innovation permanente nous permet d’obtenir des performances globales optimales, qu’elles soient thermiques, acoustiques ou environnementales. Notre démarche de certification systématique garantit leur conformité, s’agissant des réglementations en vigueur comme des recommandations techniques spécifiques à chaque opération.

Depuis près de 10 ans, nous sommes engagés dans une prescription active qui apporte conseil et soutien technique à l’ensemble des prescripteurs (architectes, thermiciens, acousticiens, économistes de la construction, etc.). Avec une vingtaine d’interlocuteurs régionaux et un bureau d’études spécifique en interne, nous mettons à disposition des concepteurs notre savoir-faire et nos compétences. Cette implication en amont nous permet de proposer des solutions sur mesure, en fonction des besoins esthétiques, techniques et économiques.

Strasbourg Skyplace, OSLO ARCHITECTES © K•LINE

Sur le plan de l’innovation, quelles sont les dernières avancées des produits K•LINE ?

V.P. : En 2015, nous avons lancé K•LINE City, une offre de produits spécifiques pour les bâtiments tertiaires. Celle-ci est complétée chaque année par le lancement d’options innovantes, par exemple l’anti-pince-doigts sur les portes Grand Trafic KL-GT, ou encore le parclosage extérieur pour les bandes filantes et ensembles composés K-LT, et bientôt une solution pour le mode constructif en ITE. De nouveaux services digitaux (outils de devis et commande en ligne, calculateur de performances et catalogues techniques) ont également été développés. Un site conçu à l’attention des prescripteurs viendra prochainement compléter notre offre digitale.

À une autre échelle, K•LINE Smart Home vise à rendre le logement connecté accessible au plus grand nombre. Des détecteurs de verrouillage intégrés (DVI) contrôlés grâce à une application permettent déjà de savoir en temps réel si vos fenêtres et coulissants sont ouverts ou verrouillés. Les occultations sont bien évidemment pilotables à distance par cette même appli.

Enfin, nous continuons d’améliorer les performances de notre « Fenêtre Lumière » dont le concept s’appuie sur l’ouvrant caché (seulement 44 mm de masse périphérique), offrant un plus grand vitrage et, par conséquent, un meilleur facteur solaire Sw et une meilleure transmission lumineuse TLw. Nos performances thermiques (avec un Uw jusqu’à 1,3 en double vitrage) et acoustiques (jusqu’à RA,tr 44 dB), la gestion des apports solaires avec ou sans occultation, une étanchéité à l’air efficace A*4 et un design épuré nous positionnent comme leader français de la menuiserie aluminium.

Comment K•LINE s’adapte-t-elle aux différentes typologies d’opérations ?

V.P. : Il existe une différence entre la gamme « logements » basée sur des châssis à frappe et coulissants, simples et composés, avec ou sans occultation, et celle consacrée au tertiaire (K•LINE CITY), disponible en châssis à frappe, simples et ensembles composés.

Pour la première, il n’y a pas de différence de masse vue entre l’ouvrant et le fixe, grâce à l’ouvrant caché permettant l’alignement parfait des profils ouvrant-dormant et des volumes de clair-vitrage. Cette caractéristique est particulièrement appréciée des architectes. Nous proposons aussi la bicoloration — blanc à l’intérieur, couleur au choix à l’extérieur — qui permet à la fois de répondre aux attentes esthétiques de l’architecte sur la façade et de garantir la neutralité intérieure souvent souhaitée par le maître d’ouvrage.

Pour la seconde gamme, j’ajouterai que nous sommes en mesure de traiter les façades dites « en bandes filantes », alternant châssis ouvrants et châssis fixes, avec de nombreuses options de remplissage (panneaux opaques, vitrage de protection solaire, etc.).

Pour ces deux gammes, de multiples solutions de mise en œuvre permettent à notre produit de s’adapter à tous les modes constructifs.

En d’autres termes, K•LINE propose des solutions adaptées aux différents marchés, qu’il soit question de maison individuelle, de logements collectifs ou bien, en non résidentiel, de bureaux, de bâtiments de santé ou encore d’établissements scolaires.

Interview : Pauline Malras

Retrouvez l’article au sein du daté Mai-Juin d’Archistorm