RÉALISATION I CAMPUS UNIVERSITAIRE GEORGES MÉLIÈS, CANNES CHRISTOPHE GULIZZI

RÉALISATION

CAMPUS UNIVERSITAIRE GEORGES MÉLIÈS, CANNES
CHRISTOPHE GULIZZI

 

CANNES, CINÉMA, ARCHITECTURE
En 1939, le ministère de l’Éducation nationale et des Beaux-arts du gouvernement de Léon Blum fonde le prestigieux Festival international du Film. Parmi les villes candidates, Cannes se démarque, notamment grâce à ses nombreuses infrastructures de villégiatures. La première édition du festival se déroule en 1946, après une première initiative interrompue pour cause de guerre en 1939.
La Ville de Cannes et son histoire architecturale se lient dès lors intrinsèquement au septième art. Les premiers festivals eurent lieu dans le Cercle Nautique. Le Palais des Festivals, ou Palais Croisette, est ensuite inauguré en 1949 sur le même emplacement. Devenu vétuste et trop étroit, ce dernier se voit remplacé en 1982 par l’actuel Palais des Festivals, maintes fois transformé depuis. La montée des marches du palais, où se réunissent chaque année les professionnels du cinéma, devient un moment incontournable du festival. De nombreux autres événements internationaux, tous autour de la création artistique et de sa diffusion, y sont également organisés.

Cannes se place en véritable carrefour mondial de la création de contenus.
Depuis 2016 la Mairie de Cannes a engagé la stratégie de développement « Cannes On Air », reposant sur la mise en place d’infrastructures dédiées aux différentes étapes de la chaîne de création audiovisuelle. Au sein du technopôle Bastide Rouge s’installent un multiplexe cinématographique, un campus baptisé Georges Méliès, éré par Université Côte d’Azur et abritant également une cité des entreprises, pilotée par l’Agglomération Cannes Pays de Lérins.
L’université accueille, dès septembre 2021, trente-cinq formations post-bac allant du BUT au doctorat. Les étudiants viennent directement se former aux métiers de l’écriture, de l’image et du son, tout en étant directement en contact avec des entreprises.

 

Au coeur du technopôle Bastide Rouge
L’agence de l’architecte Christophe Gulizzi, plus connue pour ses réalisations dans le domaine des sports et de la culture, a déjà conçu deux lycées, à Tarascon (2009) et à Marignane (2010). C’est ainsi avec une expérience dans la conception d’architectures scolaires que l’équipe répond au concours du campus lancé par la ville de Cannes en 2016. Sa vision innovante et esthétique du futur campus de Cannes La Bocca et l’attention portée au traitement paysager séduisent les membres du jury.
S’ensuivent dix mois de développement en bureau d’études. La cérémonie de pose de la première pierre se déroule en juin 2018. Commencent ensuite le renforcement des sous-sols puis les travaux de terrassement, laissant place au gros oeuvre à partir du mois de novembre 2018. Si la crise sanitaire interrompt le chantier durant plusieurs mois, la remise des clés du campus à l’Université Côte d’Azur (UCA) a pu avoir lieu en février 2020. Enfin, le Campus Cannes Bastide Rouge lève le rideau en mai 2021 et ouvre ses portes aux premiers étudiants au mois de septembre suivant.
La municipalité choisit le site de la Bastide Rouge de La Bocca pour implanter le technopôle. Le site tient son nom de la bâtisse historique qui le surplombe à l’est. L’université Georges Méliès investit un terrain vaste de quatre hectares, situé à l’ouest, et qui accueillait autrefois une usine chargée de fournir le gaz à la population cannoise (1929). Devenue vétuste par l’usage du gaz naturel, l’usine démolie en 1976 laisse place à un complexe sportif. Au sud se trouve l’aéroport, et à l’ouest la zone commerciale des Tourrades.
En angle sur la parcelle bordée par l’avenue Francis Tonner et la rue Maryse Bastié, l’édifice s’établit en signal urbain et marque, dans le cadre de la requalification du quartier, la nouvelle entrée de ville. Le bâtiment fait face au multiplexe avec lequel il partage le parvis desservi par le tram et des pistes cyclables.

 

Extrait de l’entretien avec Christophe Gulizzi, Architecte

Quelles sont les exigences auxquelles vous avez dû répondre dans le cadre du programme architectural ?
La première exigence, la priorité, est celle du fonctionnement. Il s’agit de répondre aux attentes des utilisateurs quotidiens. Une parfaite connaissance et la maîtrise des attentes nous permettent ensuite de nous approprier le programme pour apporter une valeur ajoutée quant à notre interprétation.
Lors du concours, nous avons ainsi pris le risque de salles de cours géométriquement atypiques, formées par des diagonales et non par des parallèles. C’est une réponse à la demande formulée par Madame la ministre Frédérique Vidal, membre du jury, qui encourageait des propositions de nouvelles façons d’organiser l’enseignement, loin des sentiers battus rectangulaires.
La mixité du programme est destinée à accueillir une université et une cité des entreprises. Chacune des entités accueille des pratiques répondant à des contraintes et exigences spécifiques. En conséquence il a fallu réfléchir à des espaces dédiés, mais aussi à des parties communes, des points de rencontre entre le monde de l’université et celui des entreprises.
Ensuite, le bâtiment s’intègre dans un projet d’aménagement urbain au sein duquel le campus fait office de nouvelle entrée de ville. Il fallait concevoir un édifice à la fois non ostentatoire, mais affichant une identité forte, à valeur iconographique. L’architecture proposée s’ancre dans son environnement par son gabarit et son esthétique, tout en prenant en compte les mutations du site de La Bocca. Le choix d’une entrée unique sur le parvis à l’est et face au multiplexe faisait partie du plan directeur. Le programme comportait enfin d’autres exigences, la végétalisation par exemple était l’une des caractéristiques majeures du cahier des charges. La végétation luxuriante du premier projet a finalement laissé place à des plantations sèches davantage daptées aux conditions climatiques méditerranéennes.

Coupe Longitudinale depuis la face sud
Coupe Longitudinale face principale

Fiche technique

MAÎTRISE D’OUVRAGE : Ville de Cannes
ARCHITECTE : Christophe Gulizzi
ÉCONOMISTE ET OPC : Tempo Consulting
INAUGURATION : 04 octobre 2021
FONCTION : Campus universitaire et Cité des entreprises
NIVEAUX : R+4
HAUTEUR TOTALE : 19 mètres
HAUTEUR DU TOIT : 18 mètres
SURFACE DE PLANCHER : 7 000 m²
SURFACE DE TERRAIN : 39 034 m²
ESPACES : 21 salles de cours – 2 amphithéâtres – 5 salles informatiques – 14 salles techniques – 1 plateau de tournage à double usage – 1 plateau multi-usage – 1 plateau polyvalent avec fond vert – 1 studio de radio – 1 studio d’enregis-trement musical – 3 salles de montage image – 1 salle d’étalonnage – 2 cabines son – 1 Learning Center
EXPLOITATION : Université Côte d’Azur avec ses composantes et partenaires – l’Ecole Universitaire de Recherche CREATES, l’Institut Universitaire de Technologie Nice Côte d’Azur (IUT), l’Ecole Supérieure de Réalisation Audiovisuelle (ESRA)  et l’École supérieure de danse de Cannes Rosella Hightower (PNSD)

Texte Cléa Calderoni
Photos Juan Jerez

Retrouvez la réalisation sur le Campus Universitaire Georges Méliès à Cannes par Christophe Gulizzi dans Archistorm daté janvier – février 2022