TIRÉ À PART I CONVERGENCE DANONE, ORY.architecture

TIRÉ À PART

CONVERGENCE DANONE
ORY.architecture

Le groupe Danone installe son siège monde à Rueil-Malmaison, au sein de l’immeuble baptisé Convergence, livré en octobre 2020. Prenant en compte les ambitions formulées par l’entreprise, ORY.architecture a conçu un bâtiment-signal, en apparence sobre, qui est à la fois représentatif de l’image de son occupant et ancré dans le quartier de la gare.

Le projet, développé par le Groupe Inovalis conjointement avec Pitch Promotion, est édifié par Eiffage Construction. La maîtrise d’œuvre a été assurée par les équipes de l’agence ORY.architecture, et par le Studio Jean-Philippe Nuel pour l’architecture intérieure des lieux de vie.
Les études ont été engagées en 2015, il s’agissait alors de construire un édifice sur une infrastructure existante. De l’existant, deux niveaux en sous-sol ont été conservés et accueillent les parkings, dont les murs ont été réinvestis par trois graffeurs. Une fois la démolition achevée, au milieu de l’année 2018, la mise en place des fondations a pu débuter. La pose de la première pierre a été célébrée le 3 décembre de la même année. Ce chantier rapide a été réalisé en 24 mois grâce à une synergie des équipes ayant su répondre à un planning très serré.
Situé rue des Deux-Gares, à Rueil-Malmaison, l’édifice, visible dès la sortie de la gare du RER A, occupe un emplacement stratégique aux portes de la ville et prend harmonieusement place au cœur de ce territoire en pleine mutation. Implanté à proximité du centre-ville, il impulse une nouvelle dynamique d’ensemble entre la zone résidentielle et le quartier d’affaires de Rueil-sur-Seine. (…)

©Takuji Shimmura

« Pendant les études préliminaires, la première esquisse était trop contrainte, elle s’attachait à répondre strictement au cahier des charges, c’est-à-dire réhabiliter le bâtiment existant. Cette approche compromettait la réversibilité des bureaux et la création d’espaces ouverts souhaitée par le commanditaire.
Nous avons fait un choix fort qui a transcendé les besoins initiaux. La deuxième esquisse a donc pris le pas vers une autre dimension de conception ouverte, extrêmement lumineuse. Ce changement de paradigme répondait à l’équation entre besoins définis et ambition d’ouverture de l’entreprise. »

– Samatha Groh, présidente de l’agence ORY.architecture

« Le groupe Inovalis est intervenu à travers plusieurs missions tout au long de l’opération, du montage jusqu’à la livraison à Danone de l’immeuble et la vente Vefa.
Lors de la mission de montage, Inovalis était chargé de reconstituer la pleine propriété de l’immeuble existant par le rachat de surfaces de bureaux, de murs des locaux commerciaux en pied d’immeuble ainsi que des fonds de commerce attachés.
Nous avions également une mission financière, avec la mise en place d’un plan de financement permettant notamment de racheter les autres copropriétés ainsi que de développer l’opération immobilière.
Une mission commerciale a consisté en la mise en place d’un plan marketing et de commercialisation pendant toute la phase de l’opération.
Enfin, Inovalis, au-delà de sa casquette d’investisseur-développeur au côté de Pitch Promotion, a piloté le projet en tant qu’assistant à maîtrise d’ouvrage. »

– Khalil Hankach, directeur général délégué d’Inovalis, et Ibrahim Bektas, directeur chez Aupera, groupe Inovalis

©Takuji Shimmura

« Nous avons apporté notre savoir-faire de promoteurs dans la réalisation de clé-en- main utilisateur. Nous avons accompagné Danone dans la transcription de son cahier des charges et de ses besoins, puis piloté l’ensemble des intervenants dans l’acte de construire, depuis la phase de conception jusqu’à la phase de construction. Enfin, un travail conjoint avec la Ville a été nécessaire dans le cadre des autorisations d’urbanisme. »

– Eugénie de Silguy, directrice de l’immobilier d’entreprise, et Laurent Sourisseau, directeur de programmes, Pitch Promotion

« Le rôle premier était de réaliser cette opération avec l’objectif de répondre aux attentes de notre client et de construire le bâtiment conformément au cahier des charges sur lequel nous étions engagés. La particularité de ce chantier tient à la renommée de son preneur, qui a forcément consolidé notre relation avec la maîtrise d’ouvrage devant respecter la date de livraison.
Nous nous sommes ainsi engagés à l’accompagner quotidiennement afin de gérer et résoudre avec ses équipes les différents problèmes techniques rencontrés sans que cela vienne perturber la production. Cet engagement fort a nécessité une organisation tripartite et une grande écoute entre la maîtrise d’ouvrage, l’entreprise et la maîtrise d’oeuvre, permettant d’anticiper en amont chaque problème, de proposer des solutions et surtout de décider rapidement des actions à mener. »

– Olivier Cluzel, directeur du développement, Eiffage Construction Tertiaire

© Gilles Trillard

« Le projet remis en amont par les architectes nous a influencés par la fluidité de ses lignes. L’aménagement qui en découle est composé, tout comme l’architecture, de courbes. Par l’importante transparence, la mise en place d’un dialogue a été rendue possible entre les éléments architecturaux et l’aménagement. Cela est particulièrement perceptible au regard du grand restaurant. Les éléments en bois créent des effets avec la lumière et dialoguent avec l’architecture tout en courbes au sein de laquelle ils s’intègrent.
Le matériau bois est une marque de la biophilie. De plus, les ingrédients premiers utilisés dans les produits Danone sont l’eau et le lait : ces ingrédients inspirent pureté et paysages de montagne, d’où la forte présence du bois et des couleurs plus froides, tels les tons de bleu. »

– Jean-Philippe Nuel, architecte d’intérieur, Studio Jean-Philippe Nuel & Partners

Texte Cléa Calderoni
Visuel à la une Antoine Mercusot

Retrouvez le tiré-à-part sur Convergence Danone par ORY.architecture encarté dans Archistorm daté mai – juin 2021