ESPRIT DE BUREAUX

ENTRÉE EN MATIÈRE

LA MATIÈRE AU DÉFI DE L’INNOVATION

 

Comment redéfinir l’espace de travail aujourd’hui ? À l’heure d’une évolution toujours plus marquée dans les pratiques et les exigences du secteur tertiaire, designers et fabricants industriels innovent dans l’aménagement contemporain du « workspace ». Du sol au plafond, du mobilier à l’isolation… C’est la performance de la matière qui régule et approuve le confort adéquat.

 

Scénographie humaniste

ARTDESK

© Réalisation Polycom, Artdesk / D.R.

En se questionnant sur l’environnement favorable à un engagement maximal des employés, Artdesk invente depuis le début des années 2000, par sa vision pionnière multi-dimensionnelle et son indépendance d’esprit, les nouvelles tendances de l’espace de travail. À travers une approche pragmatiquement constructive et vastement portée par une ambition de solides convictions humanistes, le groupe accompagne ses clients – Nokia Networks, Direct Energie, Polycom… – pendant tout le cycle de vie de ses projets d’aménagement. Véritable bureau d’études qui se poursuit jusqu’à la gestion de second oeuvre et à l’orientation des choix matériels (mobilier et accessoires), Artdesk est une agence qui inscrit dans l’organisation tertiaire une efficience de la performance grâce à une équipe composée d’architectes d’intérieur, de space planners et de chargés d’affaires. De quoi faire perdurer l’identité de son entreprise grâce à une stratégie architecturale au service du bien-être et de la praticité.

 

Mobilier acoustique

HAWORTH

© Haworth, Openest, design Patricia Urquiola / D.R.

À mi-chemin entre la scénographie et le design, Haworth offre une réponse créative aux exigences majeures du secteur tertiaire contemporain : la nécessité d’effectuer une grande partie du travail en groupe et le besoin de pouvoir aussi se concentrer, et ce en toute tranquillité. C’est donc depuis 2014 que la designer Patricia Urquiola a créé le système Openest, composé de quatre éléments de base pouvant être associés entre eux de diverses façons. De façon formelle ou informelle, chacun peut dès lors fonder son espace personnel et isolé à travers sofas (Feather), poufs (Chick), écrans (Plume) et tables (Sprig). « Le but de ce projet était de concevoir un système très modulaire, composé d’un nombre limité d’éléments que l’on combine ensuite à d’autres mobiliers pour créer des configurations et des effets différents », explique Patricia Urquiola. La flexibilité qui imprègne l’ensemble de la gamme de mobilier Openest repose sur un design apaisant et organique, qui utilise des matériaux recyclés et possède un ratio poids/volume notable.

 

© Isku, Air Glass Partition System (bureaux SL Media)

Mise en transparence

ISKU

Neutralité et légèreté font de la solution AIR Glass d’Isku un système innovant qui établit dans le bâtiment une partition libre de la cloison de verre trempé. Sa structure sans cadre permet de construire avec sobriété des panneaux robustes qui distribuent les grands espaces ouverts et d’autres plus difficiles d’accès en se basant sur l’architecture déjà existante. AIR Glass mise dès lors sur une modernité de haute qualité qui s’applique aussi bien aux salles de travail que de conférences tout en incitant la lumière naturelle à passer au travers. Promesses acoustiques également, les éléments en verre épais amortissent efficacement les bruits et garantissent ainsi à chacun le confort adéquat pour un travail personnel. De quoi séparer par exemple un open space tout en tenant compte des problématiques esthétiques de la surface : l’absence visuelle de structure cloisonnée pleine est indéniablement une valeur ajoutée à la mise en exergue de l’architecture intérieure tertiaire.

 

 

 

 

 

Texte : Lucien Froment