STUDIO BRIAND & BERTHEREAU OU LES INVENTEURS DU « TO CHILL » À LA FRANÇAISE

ARCHITECTURE D’INTÉRIEUR

STUDIO BRIAND & BERTHEREAU
OU LES INVENTEURS DU « TO CHILL » À LA FRANÇAISE

Ils sont nomades et pourtant bien ancrés. Empreints du « to chill » à la californienne, surfant sur les vagues du Morbihan ou sur les grands boulevards parisiens avec leurs projets qui s’immiscent efficacement, sans faire de bruit : ici la librairie ICI, là l’auditorium Jean d’Ormesson dans l’immeuble du Figaro, au-dessus de nos têtes l’enseigne des Galeries Lafayette. En van, ils roulent, roulent, sur les côtes du Mexique, et font beaucoup avec peu, des prestidigitateurs guidés par le vent et les embruns, les rencontres, celles des gens « vrais ». Leur système de valeurs repose sur la sincérité, sur la simplicité, loin, très loin du « bling-bling » ; leur richesse est marquée ailleurs, non dans le paraître, mais dans l’être. Bienvenue dans le monde de demain, si vous le voulez bien !

Ils ont créé une collection de livres West is the Best, récits de leurs voyages et de leurs rencontres en Californie, en France, au Mexique — pour le moment. Pourtant, Arnaud Berthereau vient de la région Est. Il dessinait beaucoup dans son enfance. Au moment de choisir sa voie, il eut le désir de donner une dimension à sa pratique. Se dirigeant naturellement vers l’École supérieure des arts décoratifs de Strasbourg, il acheva son cursus à l’Écal, en Suisse, la célèbre école d’art et de design. Joran Briand, lui, a pour port d’attache Quiberon où, récemment et d’un commun accord, les deux associés ont implanté dans un hangar un nouveau bureau, une échappatoire propice à l’inspiration, un lieu de ressourcement en bord de mer, précieux en période de confinement.

À l’origine, Joran voulut suivre une discipline généraliste, intéressé par le non-choix : un BTS à l’Ensaama Olivier de Serres, en Design industriel, puis le Graal, l’École nationale supérieure des arts décoratifs de Paris. Ensuite, un vol pour New York et une première expérience professionnelle l’ont emmené dans l’univers de l’architecture d’intérieur. Un retour à Paris et une deuxième expérience l’ont conforté dans la voie de l’architecture d’intérieur.

Arnaud aime la littérature classique, Zola, les livres d’aventures, Sylvain Tesson. Joran dévore les ouvrages de lifestyle. Ils ont l’avenir devant eux et pour point commun leur Studio Briand & Berthereau créé il y a neuf ans, bien sûr, mais avant tout la volonté de vivre leurs passions sans être engloutis, en atteignant le parfait équilibre.

Table Cène, client : Apsys, fabricant : Atelier SeeWhy, dimensions : 4,20 x 1,20 m, 2017,
Saint-Étienne © Studio Briand & Berthereau

En architecture d’intérieur, peut-on sincèrement l’atteindre, ce parfait équilibre ? Si l’on considère leur production, on peut tendre vers la réponse affirmative, s’en approcher au plus près, voire tomber dedans !

Partons du début, l’objet. Car eux sont capables de structurer et d’ennoblir l’espace avec un seul objet. Citons la table Cène aux dimensions magistrales de 4,20 m par 1,20 m, fabriquée pour la scénographie d’un complexe d’ateliers à Saint-Étienne à l’occasion d’une exposition, ou bien le comptoir du salon VIP de l’équipe de voile Spindrift. La première, composée de panneaux de contreplaqué, est démontable avec une économie de gestes et issue d’une volonté de minimiser les découpes et la perte de matière. L’objectif : « Tirer les lignes, jouer sur la finesse », précise Arnaud. La seconde est durable, dans sa capacité à absorber le recyclage d’une partie de la coque en fibre de carbone d’un catamaran de l’écurie. « Très beau », commentent-ils. Or c’est bien à partir de ce regard porté sur la beauté de la matière, des formes, de l’usage et des couleurs, de ce simple étonnement, qu’ils déclinent la palette et font rayonner leur talent. Ils pourraient être les doux héritiers de Charlotte Perriand. Elle aimait sa montagne. Arnaud est attaché à la montagne. Le vent du large est fort. Joran le dompte. Arnaud l’apprivoise.

Texte : Anne-Charlotte Depondt
Visuel à la une : Escalier magistral, maître d’ouvrage : Groupe Pichet, architectes : Nicolas Laisné et Dimitri Roussel, entreprises : Ateliers agencement (bois) et Roynel (métal), matériaux : assemblage tube métallique, structure métal et habillage en bois Baubuche, 2018, Bordeaux © Studio Briand & Berthereau

Retrouvez l’intégralité de la rubrique Architecture d’Intérieur dans le daté Juillet-Aout d’Archistorm